Partagez | .
 

 Rencontre inattendue [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 1374
Age : 12

Feuille de personnage
Puissance:
60/100  (60/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Beyond
MessageSujet: Rencontre inattendue [PV]   Lun 21 Déc - 10:59

     

- Je vais bien, oui. On part ?

Son visage virant au cramoisie, Beyond se retourna d’un seul bond en direction de l’enfant recouvert d’un simple drap et, son regard teinté de panique passant de Wakai à Neron, finit par hocher la tête d’un air grave. Comment, après ce qu’il venait de lui faire moins de 24 heures plus tôt, pouvait-il se relever et décider de les accompagner malgré tout ? Même si, comme le clone pouvait le soupçonner en vue de son absence d’hymen –merci Aisha et ses cours d’éducation sexuelles sur les femmes-, Frozen avait déjà expérimentée le sexe, peut-être même le viol, il était assez rare de voir une femme se relever aussi vite d’une telle agression. Le cœur au bord des lèvres, Beyond espérait sincèrement que, si elle semblait passer outre cette atrocité, ce n’était pas parce qu’elle en avait déjà subi des similaires à mainte reprise et avait fini par s’y habituer. Imaginer qu’il existait des malades capable de baiser une enfant le dégoutait, Sin le dégoutait, son corps le dégoutait, et son cœur se serait à l’idée qu’un jour sa fille chérie ne subisse la même chose.
Si un homme osait toucher à son trésor, il finirait comme Philippé, voir bien pire encore.

- On file. Direction l'ancien parc d'attraction. On a quelqu'un a y prendre au passage.

Tentant de calmer les battements erratiques de son pauvre cœur malmené, il fixa Frozen de son air le plus neutre possible, voulant à tout prix éviter de l’effrayer en paraissant trop dur ou trop tendre –ce qu’il doutait fortement qu’elle apprécierait en vue de leurs derniers instants ensemble. Malgré son regard voulu assurer, il était aisé de lire au fond de ses prunelles cyan toute la détresse d’une enfant victime des adultes, son petit corps maigre caché maladroitement par le fin tissu de la literie. Non, décidément, Beyond ne pouvait la laisser dans un tel état.

- On passera… t’acheter des vêtements… Ok ?

Ravalant sa salive, il chercha l’approbation de ses deux compagnons de voyage avant d’épousseter ses propres habits et faire signes à l’assemblée de partir préparer leurs affaires, qu’ils partiraient sitôt que tous seraient prêts.

Moins d’une heure plus tard, Eru et les filles prévenu et laissé à l’hôtel, toute la petite clique se dirigea d’un pas décidé vers l’ancien parc d’attraction de la cité de l’eau. Cet immense lieu que le clone n’avait jamais visité du temps de sa grandeur passé, bien trop occupé à fuir les traqueurs pour penser à aller faire un tour d’auto-tamponneuse ou de grande roue, ne se trouvait qu’à une heure de marche de là où ils se trouvaient. La roue, rouillée mais toujours fièrement dressé par-delà la cime des arbres, apparaitra d’ailleurs rapidement à leurs vues.
En profitant pour passer acheter quelques vêtements, tout frais payés par le clone, à Frozen, ils arrivèrent finalement à destination.
Jetant un coup d’œil alentour, Beyond chercha des ombres pouvant potentiellement être la personne dont Wakai avant parlé, sans pour autant révéler sa véritable identité. Ce qui ne pouvait signifier qu’une chose : ils a connaissait.
Paré à toute éventualité, le violet chercha à capter les pensées des personnes environnantes –ce qu’il ne faisait que très rarement, préférant généralement, au contraire, les occulter- il faillit tomber à la renverser lorsqu’il reconnut ses pensées bien avant de la voir elle.
Ca ne pouvait quand même pas être elle que Wakai cherchait. Si ?
Quelques nouvelles secondaires passèrent, et le doute laissa place à la certitude : si c’était bien elle.



Moi, j'écris en #3b073a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1284
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Dim 3 Jan - 12:12

     


Ow shit. Spotted.
Résumer ce qui s'était passé juste avant n'était pas bien compliqué. Enfin, ça dépend où vous reprenez l'histoire.
Pour ma part, j'avais quitté Our Lands pour une raison m'échappant. Bon, ouais, y'avait Sin qui avait fait son trou du cul et qui m'avait entrainé dans une histoire de merde concernant une démone nommée Bezemuth ainsi que l'intégralité de la famille Mare (dont je n'ai actuellement plus rien à foutre. Sérieusement, vous voyez les emmerdes qu'ils me coltinent ?). Bref.
A côté de ça, il y a aussi une morveuse dans ma tête, dédoublement d'une sombre connerie (une Nécromancienne m'avait désincarné il y a une centaine d'années de ça, j'ai été incarnée dans la peau d'un bébé Ookami sans avoir gardé le principal de mes souvenirs, bla, bla, bla.) Ciel violet, herbe blanche.
Donc à cause d'une connerie de phénomène surnaturel (oui, l'herbe blanche dont je parle tout à l'heure et j'vous jure, j'l'ai pas fumée !), cette Claudia, ce bébé Ookami, revenait dans ma citrouille pour taper la causette. Vous m'connaissez, j'chuis pas du genre à refuser de la compagnie, mais elle, elle est... Spéciale. Bien vite écœurée, j'ai laissé les commandes de mon corps à cette pauvre tarée et c'est là que Sin s'est amusé à me (la) manipuler comme si j'étais la dernière des bleues. Éventuellement, j'en suis venue à tuer Lancelot Mare (contre ma propre volonté, car c'était moi qui avait fait en sorte que Sin ait ce sale gosse).
Pour me dédommager de la mort de Lance, avait avoué le littéral fils de péripatéticienne, il avait fait en sorte que "la bleue soit en cloque". M'ouais. Un sacré foutoir tout ça, mais bof. Ça me change pas de d'habitude. Je sais pas où est Sin, à l'heure actuelle, et je m'en fous. Je pense pas qu'il m'aurait accompagné, sachant qu'il s'est très certainement mis Beyond à dos. Félicitations mon violet, tu vas être papa (à nouveau !) ! Comment tu te sens ? Fier, j'espère ?
Bon, au moins, Sin est pas assez débile pour nous suivre.

Qu'est-ce qu'il nous reste à raconter ? Huum... Dans tout ce foutoir j'ai un Démon qui me colle au cul (pas littéralement, encore heureux, bien que vu l'état de la situation, une partie de jambes en l'air de plus ou de moins n'y changera rien !) et Wakai, ma nièce qui ne sait toujours pas qu'elle l'est, m'a requis au vieux parc d'attraction kipu. J'ai rien contre cet endroit mais les manèges à sensations, bizarrement, m'emmerdent. J'irais peut-être une nuit avec mes gosses, qui sait ? Mais pas dans cui-ci. Cui-ci, il est foutu, foutu, foutu, foutu... Uh ?
Ah heu. Oui, la lettre disait bla bla bla on s'en branle bla bla bla bla retrouver Neron et elle au parc bla bla passé etc. En bref, il faut que je joue la narratrice et pourquoi pas ? Hein ? Parce que j'ai pas la tête à ça ? Maiiiiis noooon !!

Et donc il fait froid et les oiseaux ont tous migré dans la Jungle. Mais au moins on traine nos paluches.

Et c'est au moment où le trajet avait été accompli (une sacrée trotte, sisi !) qu'on était arrivé au lieu. Le parc s'était pris un ras de marée dans la gueule version gros tsunami alors il n'était plus trop en forme. Ça faisait un tantinet hanté, c'était drôle ! Non, sérieusement, ça ne m'aurait pas étonné d'apercevoir des fantômes dans le c- WOAH. Un Zombie.
Okay, faisons un détour. Pas que les Zombies me font peur, mais j'ai un petit soucis concernant ces bestioles en décomp'.
Je me demande ce qu'a en tête le Démon qui me suit. Aarik doit péter un boulon. Je le fais languiiiiir avec cette histoire de contrat, c'en est drôle ! Bah, on a qu'à suivre les conseils de Sin et transposer ce contrat sur quelqu'un d'autre car j'ai vraiment d'autres chats à tabasser que de tuer des gens pour faire plaisir à un cornu.

Contournant donc le Zombie un peu paumé, il faut l'avouer, je repérais un signal qui n'avait son égal: un télépathe. Lààà aussi, techniquement, je devais en plus vous réexpliquer comment ça se fait que je ressens les signaux télépathiques (j'en émets pas non plus, hein, faut pas rêver. Je les ressens juste et éventuellement, j'arrive à gueuler plus fort que les autres sur les lignes de pensées ce qui fait qu'on me repère de loin). Mais vous en avez vraiment besoin ? Comment ça, "sinon c'est pas logique" ? Tsk.
Okay, vite résumé, on peut dire que ça fait un bail que je me trimballe mon empathe et qu'avant ça, je fréquentais déjà des télépathes. En trois siècles et demi, t'as carrément le temps d'en fréquenter pas mal ! Bref, à force de se faire lire dans la caboche, t'en piges le fonctionnement. Et si t'es pas toujours convaincu, t'as qu'à aller vérifier ce que je raconte dans les livres.

Vlà le lecteur, quoi ! Il se permet de me remettre en cause, grmmmmbl.
Donc Beyond m'avait repéré et oui, j'ai pas pu lui envoyer un message en gros plan dans sa tête, mais j'ai pu au moins piger qu'il était dans le coin. Puis si ça suffisait pas, y'avait également l'odeur de Ruko (j'ai du sang Garou, c'est pas compliqué de repérer l'odeur de sa propre fille avec ça), celle de Wakai (et par conséquent celle de ma frangine, à un plus faible niveau) et même celle de ce crétin de Tori, que j'avais fini par ne plus pouvoir sentir à force de le fréquenter. Non, je déconne, c'était pour le jeu de mots, je l'aime bien, ce salopard.

Hein ? Quoi ? Arrêter de blablater et enfin passer à l'action ? Non mais je fais ce que je veux, oh ! Si je veux vous balader durant encore dix pages, JE LE FAIS ! ...Mais, j'avoue, qu'on s’ennuierait, vous comme moi, au bout de deux mots de plus. Alors, c'est bon, j'abdique.

J'étais plutôt contente de revoir Beyond. Je ne l'avais pas revu depuis la fin tragique de ygfrgfrdgyfrfgbr et donc j'éprouvais quand même une certaine gêne à l'idée de penser avoir à aborder ce sujet. Beyond, si tu me lis, par pitié, ta gueule. Juste... Ferme-la là-dessus sinon je te bute (sans rire.). Vite et douloureusement. T'auras même pas le temps de me faire éclater le crâne. Enfin, on pari ? Je suis sûre d'être la plus rapide ?
Comment ça, je suis passive-agressive ? Oh, allez vous faire...
C'était assez bizarre, de lui faire face, ce que je n'avais pas tardé à faire, amenant Aarik jusqu'au pitoyable petit groupe en le trainant par la manche, un peu comme une gamine adorant faire chier son monde (ce que je suis, au fond). Wakai ? Rien à foutre. J'ai laissé tomber cette fille y'a longtemps. Qu'est-ce qu'elle est lourde ! Je hais les gens avec des principes. Et Néron... Oh, Néron...

- Salut. Lâchais-je tout innocemment. J'ai la partie manquante de l'histoire. Et j'ai également un Démon aux fesses. J'ajoutais cela avec un sourire moqueur, une petite pique bien gentillette pour ce que j'aurais pu dire. Pour faire simple, je me retenais, histoire de rester politiquement correct dans ce monde de brute parmi ces cinglés.




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 667

Feuille de personnage
Puissance:
30/100  (30/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Démon
Aarik Araki
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Jeu 7 Jan - 5:52

     
Marcher, toujours marcher. Cette fille le menait en bourrique c'était certain. Elle l'avait emmené tout d'abord dans un bordel juste pour signer un contrat. Mais cela avait mal tourné. L'autre fantôme avait ramené sa fraise et avait rendu la vampire hystérique. A un tel point que la seule chose qui reste de la maison de passe doit être un tas de cendres et de gravas. Les flammes, le logement avait été la victime des flammes. Il espérait que la tenancière aurait les moyens de tout reconstruire et d'en faire un nouveau cocon pour elle et ses filles de joie. Pas qu'il appréciait ce genre d'endroit m'enfin, chacun son métier dans le fond.

Cela faisait des plombes qu'ils marchaient. Il commençait juste à en avoir marre d’être traîné de droite à gauche mais bon, Pandora lui avait promis des infos et même si il avait envie de tout plaquer à tout moment, il s'accrochait à cette lueur d'espoir qui le faisait la suivre depuis maintenant quelques jours. La présence de compagnon finissait par le déranger. Cela faisait quoi ? Un ? Deux ? Trois bonnes journées qu'il devait supporter les sarcasmes incessant de cette fille et surtout le lèche-bottisme de l'autre fantôme qui faisait tout pour ne pas l'énerver. Sérieusement t'es un fantôme t'as vraiment peur qu'elle arrive à te faire mal mec ?

Au début du voyage, l'autre avait donné une lettre. Pandora l'avait lue, il en était sur, m'enfin ce qu'elle en avait fait après il n'en sait que dalle. Parce que ouais Aarik a de bon yeux mais si on lui dit pas un minimum ce qu'on fait des objets qu'on utilise il peux pas deviner, et puis il allait pas envoyer un solfatare juste pour savoir ce qu'elle allait faire de la lettre. De toute façon cette histoire c'était pas ses oignons et puis voila.

Après quelques kilomètres, Aarik discerna enfin des formes à travers la forêt. Il s'agissait d'un parc d'attraction. Il voulu demander à Pandora ce qu'on foutait la mais il remarqua que le fantôme avait soudainement disparu. C'est pas comme si il tenait à lui m'enfin il avait pas l'habitude d'avoir deja 33% de pertes alors qu'il n'y avait même pas eu un seul combat. Après réflexion, il pensa que la vampire l'avait envoyé en reconnaissance pour les retrouver plus tard m'enfin, tenir les gens au courant ca lui faciliterait vraiment le transit intestinal. Aarik poussa un soupir lorsqu'une scène assez burlesque manqua de le faire tomber à la renverse. La vampire était tombé de manière totalement inattendue sur un zombie, et le démon la vit le contourner maladroitement. Il emboîta le pas et décapita au passage le zonzon de manière totalement gratuite, mais bon. La faim, justifie les moyens .... même si il n'était pas question de le cuisiner à la broche.

Cette péripétie mise à part, Aarik regarda à nouveau droit devant lui, et aperçu un petit groupe de personnes. Essayant de trouver un endroit de manière à l'esquiver, il fut stoppé net dans sa tentative par la vampire qui commença à le traîner vers eux en le tirant par la manche. Le tueur avait juste envie de la rajouter sur sa liste de victimes, mais bon ca ferait désordre face à ses ..... connaissances. Il se laissa donc faire jusqu'à ce que mademoiselle soit satisfaite de la distance à laquelle ils se trouvaient du groupe. Heureusement une attraction était à quelques centimètres, Aarik s'adossa au mur du guichet de celui-ci et fit un bref signe de main pour saluer le groupe.

Salut. J'ai la partie manquante de l'histoire. Et j'ai également un Démon aux fesses.


T'es sure que c'est pas plutôt moi qui ai une vampire aux basques ?


Aarik avait rétorqué cela de manière humoristique, parce qu'après tout c'est lui qui se la coltine. Ca lui apprendra à faire le bon samaritain tiens. Tout ca, juste parce qu'il avait taillé une bavette avec une fille qu'il avait sauvé d'une belle brochette de Yōkai. La prochaine fois il la fermerai en tout cas, et surtout il ne sauvera plus de demoiselles en détresse, c'était certain. Bref, peu importe la réponse. Aarik resta adossé à son mur jaugeant le groupe qui était devant lui. Ils avaient qu'à discuter de leur fameuse histoire tous ensemble si ca les amusaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 575
Age : 29

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Tori
Louka Berger
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Dim 10 Jan - 19:02

     
S'il se méfiait ? Bien sûr qu'il se méfiait ! Qui ne se méfierait pas après de tels débordements ? Il était quelque peu rassuré que Wakai avoue enfin qu'il y avait un imprévu au voyage. Chercher quelqu'un ? Qui ?
Mais cela ne l'absolvait pas pour autant. Après tout, elle n'était même pas allée jusqu'à dire le nom de cette personne. Si Neron n'arrivait pas à se défaire de son éternelle paranoïa, il cherchait à profiter du moment présent, sachant sa fille à l'abri et probablement sur le point de retrouver la mère qu'elle avait tant réclamée (cela non plus ne lui plaisait pas tellement mais après tout, les désires de l'enfant étaient des ordres), il ne pouvait pas être triste ! Il allait, au final, en savoir plus sur son passé et c'est ce qu'il souhaitait ! Pourquoi se morfondre d'inquiétude ? L'Elfe, bien que son comportement restait louche, lui avait prouvé une bonne vingtaine de fois qu'elle était digne de confiance. Non c'était... Qu'il n'aimait pas que l'on fasse des choses dans son dos, amie d'enfance ou non.
Dans ce groupe, au milieu de personnes si différentes et aux relations si complexes, il tentait de trainer du côté de Beyond, qui avait l'air un peu mis à l'écart depuis que Blue s'était jointe au groupe. Il souhaitait tout sinon que son compagnon de route se sente malvenu. Après tout, il était la motivation qui lui avait manqué pour entreprendre le voyage seul. Le tori se sentait comme un gamin ne souhaitant pas qu'on lui ruine sa fête d'anniversaire: Il voulait faire de son mieux pour que tout le monde en profite !

C'était d'ailleurs épatant pour lui de ressentir de telles sensations. N'ayant pas tout à fait eu d'enfance ou, à en croire Wakai, une de quelques années seulement avant de repartir à son rôle initial d'esclave servile, il avait besoin de reconnecter avec son innocence perdue. Cela se remarquait par-ci par-là. Un sourire espiègle, un rire déplacé, un geste vif et sans but précis. Il pouvait devancer quelque fois le groupe et se retourner, marchant à reculons sur quelques pas avant de revenir vers eux en courant. Lâcher prise, oublier toutes ces tâches quotidiennes et ces problèmes qu'il s'était imposé le soulageait. C'était une deuxième chance, au fond. Peut-être un peu courte, peut-être loin de celle qu'il imaginait, avec Ashley à ses côtés, mais il comptait bien en profiter.
Pourquoi être triste ? Pour Beyond, qui culpabilisait ? Afficher un air grave serait le pire moyen de lui remonter le moral ! Autant lui changer les idées ! Pour Wakai qui faisait dans leur dos des actions suspectes et insensées ? Ils aviseraient le moment venu. Autant ignorer les problèmes jusqu'à ce que...

Jusqu'à ce que...
Il fut interrompu dans le cour de sa pensée par une forme familière se dessinant malgré l'obscurité environnante. Le sourire qui étirait l'abord de ses lèvres tomba immédiatement. Ca y est. Les ennuis débutaient. Il se sentit soudain bien fatigué.
Zune, uh ? Magnifique. Pourquoi ?
C'était Wakai qui l'avait mandé ? A quoi bon ? Pourquoi ?! Il n'avait vraiment rien contre elle mais... En fait, si ! Il avait tout contre elle ! A chaque fois qu'elle arrivait, les ennuis suivaient !
S'il avait perdu en effet une bonne partie de ses souvenirs, sinon tous, il se rappelait le comportement de cette dernière pour les années qu'il avait vécu à peine conscient de ses faits et gestes, au manoir Berger, où Zune lui menait la vie dure par ses caprices et ses excentricités. Nettoyer du sang et des morceaux d'organes éparpillés dans la salle de séjour ? Elle le lui avait fait faire ! Tenter de l'arrêter alors qu'elle mettait à sac la chambre de Dame Izzy ? Oui, aussi ! Mais inutile de lister tout le calvaire qu'il avait vécu, supporté, à cause d'elle, la chose la plus évidente était qu'elle était liée au fantôme ! Oui, à ce type qui venait d'agresser et Beyond et Blue.

Sa présence ici ne signifiait qu'une chose....

- Salut. J'ai la partie manquante de l'histoire. Et j'ai également un Démon aux fesses.
- T'es sure que c'est pas plutôt moi qui ai une vampire aux basques ?

...Qu'il s'avançait trop vite. S'il n'était plus sous la contrainte de l'hypnose, il gardait ces mauvaises habitudes. Les souvenirs confus ainsi que sa réflexion, il lui arrivait de juger précipitamment. Il n'osait cependant se raviser: Indigo leur tombait dessus la veille et aujourd'hui, ils rencontraient Zune ? Ça n'était pas une coïncidence.

Que penser du officiellement présenté comme Démon qui l'accompagnait ? Il ne connaissait pas ce type, c'était certain. Du moins, il ne s'en rappelait pas. L'avait-elle emmené dans ce but ? Si oui, il y avait peut-être à craindre (ancien maître ? ennemi ? ami ?) Si non... Pourquoi ? Un garde du corps ? Elle savait très bien se défendre seule et son orgueil en prendrait un coup si quelqu'un se battait pour elle. Un allié au cas où elle attaquerait ? C'était déjà plus probable. Un piège rocambolesque mis en place qui leur tomberait sur le coin de la figure au moment où personne ne s'y attendrait. Puis... Ça n'était pas un secret: il se méfiait comme la peste des personnes qu'il ne connaissait pas.

Un peu (voir carrément) hésitant au premier abord, prêt à lui envoyer un coup d'aile dans le nez au moindre geste brusque, Neron reprit son sourire, un peu plus crispé qu'avant et avança de deux pas. Tendant la main, il invita le démon à la lui serrer.

- Mon nom est Neron, pourrait-on connaître le vôtre ?




Deep in our heart a fire will rise
This one is build from a million lies
How can we live in the land of the dead
Where everyone speaks but nothing is said
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 576
Age : 27

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Elfe
Wakai L. Wolfberg
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Lun 11 Jan - 20:15

     Frozen B. nous suivait, les pieds trainants. Inutile de dire que le détour prévu par Beyond dans un magasin de vêtements n'eut pas un franc succès. Elle resta à l'entrée de la boutique et ce fut à moi-même de choisir pour elle un ensemble. Une tenue neutre, élégante. Un chemiser qu'on ne pouvait classifier pour homme ou femme, un pantacourt s'arrêtant aux genoux. Je cherchais dans l'utile, prenant une matière résistante plutôt que des finitions soyeuses. Mes goûts n'ayant pas trop changés, elle sortie de la cabine d'essayage vêtue de blanc. Je fis signe à Beyond de payer, ce qu'il ne dû pas tellement apprécier, même si cela n'avait rien à voir avec les regards méfiants que me jetait Louka.

Qu'avais-je encore fait pour être à ce point mal vue ? L'hôtesse ? Oh, c'est vrai. Je l'avais tuée. Je l'avais tuée et j'avais apprécié chaque instant du moment où je l'étranglais à celui où je me débarrassais soigneusement des dernières miettes de son cadavre. J'en étais venue à me demander pourquoi je n'avais pas réagi ainsi plus tôt. Après tout, ils étaient bien contre notre idéologie alors pourquoi les maintenir en vie ? Je n'étais qu'une rebelle, un mouton noir. Il ne fallait pas en attendre trop de moi.

Retrouver Zune n'était pas quelque chose que je souhaitais. J'avais pourtant quémandé la présence de cette personne détestable pour deux raisons: la première était que, même si j'avais confiance en mes capacités, je préférais du renfort en cas de problèmes. La seconde, la plus importante, restait que c'était elle qui possédait les pièces manquantes du puzzle.
Voir cependant le visage de Beyond se figer alors qu'elle apparaissait fut sans prix. Je m'en serais moquée si Louka n'avait pas l'air chamboulé, lui-aussi. Heureusement, la vampire m'épargna d'avoir à me justifier: elle s'introduit elle-même ainsi que les raisons qui l'avait poussé à nous rejoindre.

- Salut. J'ai la partie manquante de l'histoire. Et j'ai également un Démon aux fesses.
- T'es sure que c'est pas plutôt moi qui ai une vampire aux basques ?

Elle... Et un Démon (ou en tout cas quelqu'un de présenté comme tel). Ça, ça n'était pas prévu. Autant dire que j'avais peu d'expérience avec ce genre d'espèces. Mais se battre contre ne sera certainement pas plus compliqué qu'avec quelqu'un d'autre. ....
....
...... Où était passé la dernière dose d'hypocrisie que je possédais ? L'amertume me consumait. Allez, Wakai, affiche ton plus grand souri- NON PAS CELUI-CI ! C'EST LE CARNASSIER CELUI-CI ! ...Oups. Celui-là est mieux ? On dirait. Allez, sourire, hoche la tête, ne salit pas tes mains à les leurs serrer.

- Mon nom est Neron, pourrait-on connaître le vôtre ?

Tiens, c'est vrai, ça serait un pas en avant. Pas que je sois de nature impatiente mais si on pouvait éviter de passer la nuit dans ce parc...




Rolling girl... Is far away in wasteland
Beyond those colors you can't reach
She said that: I don't give a damn!
So let's make some mistakes with me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1374
Age : 12

Feuille de personnage
Puissance:
60/100  (60/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Beyond
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Jeu 14 Jan - 14:54

     

Instinctivement, Beyond serra les poings, peu enclin à voir la vampire après les évènements récents. Entre ce qui s’était passé la veille et l’annonce du décès de Ruko, le clone n’était pas sûr que, si confrontation il devait y avoir, leur discussion se terminerait sans heurte.
Ne quittant pas la rouge des yeux, laissant traîner son regard le long de son visage étrangement souriant jusqu’à ses vêtement ample et ayant connu des jours meilleurs, il finit par abdiquer, soufflant imperceptiblement alors que la femme prenait la parole.

- Salut. J’ai la partie manquante de l’histoire. Et j’ai également un Démon aux fesses.

Retournant son attention sur la personne l’accompagnant, ne la remarquant que maintenant, Beyond fronça les sourcils en essayant de voir s’il l’a connaissait déjà. Non, de toute évidence, son visage ne lui disait rien, pas plus que son espèce, d’ailleurs.

- T'es sure que c'est pas plutôt moi qui ai une vampire aux basques ?

Ok, bon… Vu la façon dont l’inconnu venait de répondre à celle que l’expérience aimait à prendre pour une folle –et qui l’était sans aucun doute en partie-, il devait effectivement faire partie d’une espèce maîtresse au moins aussi puissante que les vampires, ou alors être tenu en haute estime par cette dernière, car sinon il doutait fort qu’elle ne le laisse lui parler comme ça… Quoi que, avec elle, plus rien ne pouvait plus l’étonner, du moins le croyait-il.
Voyant Neron s’approcher d’eux du coin de l’œil, un sourire factice aux lèvres, Beyond sourit à son tour, imitant son ami qui lui-même imitait le démon.

- Mon nom est Neron, pourrait-on connaître le vôtre ?
- Beyond. Rajouta le clone, plus par mimétisme que par réelle envie de se présenter à cet homme ne lui inspirant nullement la confiance. Et j’avoue être curieux de connaître le nom de celui capable de supporter cette femme plus de quelques heures…

Croisant le regard de Zune, il lui sourit, d’un sourire mi-sérieux mi-taquin, lui signifiant par là qu’il l’a cherchait volontairement, mais qu’il n’était pas en guerre avec elle pour autant. Profitant du fait que l’autre se présentait, il envoya quelques mots dans la tête de celle qu’il reconnaissait désormais entre mille *Je suis désolé pour Ruko* Silence, il ancra ses pupilles couleur améthyste dans celles sanguinaires de la femme *Mais dit à ton sous-fifre que s’il n’était pas déjà mort, je l’aurais tué sans hésitation, pour ce qu’il a fait à Frozen… Pour ce qu’il m’a fait faire !*



Moi, j'écris en #3b073a



Dernière édition par Beyond le Ven 15 Jan - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1284
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Jeu 14 Jan - 17:58

     


- T'es sure que c'est pas plutôt moi qui ai une vampire aux basques ? Je me contentais d'hausser les épaules pour ne pas démarrer toute une querelle. Il y avait là une pléthore de gens bien trop intéressants pour perdre du temps à se prendre la tête. Voir Neron totalement déchanter à ma vue fut d'ailleurs succulent. J'aimais beaucoup (je plaisante, hein) le Tori et le revoir faisait toujours plaisir (sincèrement, vous croyez que j'ai du temps à perdre avec un gars se trimballant un balais dans le cul ? C'est de l'hypocrisie pure, il me gonfle !).
Il avait changé de style... Vaguement. Adieu l'uniforme de la famille Berger, bonjour les sweats amples et les jeans déchirés. Ça lui allait bien. Un petit pull en laine et il fera tout à fait son âge.

A côté de ça, impossible de cacher que j'étais juste ravie d'avoir l'attention de Beyond. J'avais, qui plus est, à lui parler sérieusement et qu'il prenne l'initiative de démarrer la conversation m’évitait toute une série de signes à la limite du ridicule qui auraient servi à lui faire comprendre que je souhaitais effectivement que l'on parle en privé. Il ne lui restait plus qu'à ouvrir ses esgourdes car j'apprécierais moyen de penser dans le vide.
*Je suis désolé pour Ruko*
*Shaddup* lui répliquais-je immédiatement. Visiblement il n'avait rien écouté de mon speech mental de toute à l'heure. J'en étais profondément vexé. *Puis c'est pas comme si elle était maudite dès le départ ou quoï hein.* Je forçais mes pensées parasites à se taire. Il y avait trop à raconter sur Ruko et ça n'était strictement pas le moment.
*Mais dit à ton sous-fifre que s’il n’était pas déjà mort, je l’aurais tué sans hésitation, pour ce qu’il a fait à Frozen… Pour ce qu’il m’a fait faire !*
*Je crois qu'il le sait déjà en fait. J'y suis strictement pour rien au passage, hein. Je respecte tout ce qui porte mon ADN, en général. AH NE RACCROCHE PAS !! J'ai à parler... genre en privé. Sérieusement y'a moyen que tu restes en ligne ? Merde c'est quoi le nom de code dans ce genre de situation ?! Attend je l'ai trouvé: DANGER. Voilà maintenant j'ai ton attention ? Il y a une Démone qui en a après les Mare et au même moment ce type débarque en clamant qu'il a une liste secrète de gens qu'il veut buter. Devine quoi ? J'ai pas confiance. Ça tombe bien, toi et la mioche ressemblez assez à des Mare pour que tu te sentes concerné donc si tu pouvais commencer par me scanner après qui il en a et on négociera le reste plus tard*

Arf. Heureusement qu'on ne dialoguait pas car j'aurais manqué de souffle. Hein ? Les Vampires n'ont pas besoin de respirer ? Merde ! Et c'est maintenant que vous me dites ça ?! ...Haha, je déconne, je déconne !
Fro, Fro... Oui, l'odeur m'était en effet familière mais il me fallut un temps pour avoir celui de lui accorder de l'attention. Ha, ma petite fille ! (Pitié, ne me forcez plus jamais à redire cela !) Comment j'allais prendre, j'avais pris le fait que ma gamine, juste avant de casser sa pipe, adopte une mioche tout droit sortie des laboratoires ?
...Je pense que ma vie est assez cheloue pour que ça ne me surprenne même pas. Pour parler sans mentir, j'attendais d'en avoir fini avec les deux points que je voulais aborder avec Be' pour pouvoir causer à la morveuse. Il y aura surement beaucoup à se dire mais vu comme elle tirait la tronche et me regardait de biais, ça n'allait pas aller directement dans les deux sens. Bah, si elle n'est pas conne, elle se rappellera de moi plus tard.
D'ailleurs j'ai l'impression d'être la seule à savoir qu'il ne s'agit pas d'une fille en réalité ? Car oui, non, faut pas me prendre pour une conne quand même ! Ces derniers temps, c'est moi qui ait pris soin de ma frangine (point deux, Be, point deux !) et par conséquent, toutes les notes qu'elle a planqué dans sa chambre (journal intime compris bandes de vicieux !) ont étés lues et relues et re-relues !

- Bon, c'est pas tout ça ! Ça vous dit de me suivre quelques kilomètres ? La visite du continent narré du point de vue de 'Neronou', c'est par ici mesdames et messieurs ! A côté de cela, je gardais mon cerveau vierge de toutes réflexions (c'était pas très dur, diront certains) histoire de ne pas louper la réponse de Mister Numéro III !




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 667

Feuille de personnage
Puissance:
30/100  (30/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Démon
Aarik Araki
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Dim 17 Jan - 20:26

     
Il l'avait vu hausser les épaules, comme pour dire que la remarque de Aarik ne lui faisait aucun effet. Cette fille n'avait décidément aucun humour. Aarik resta donc adossé au mur des guichets et observait la petite troupe devant lui. Il y avait deux hommes et deux femmes. Il pressentait toujours le danger même si la vampire avait l'air de leur faire confiance. Sinon pourquoi donc aurait-elle entamé la conversation ? Elle disait avoir la pièce manquante du puzzle ce qui signifiait que ces cinq la avaient deja un passif. Aarik n'aimait pas ca, pas parce que les affaires des autres le regardaient mais parce qu'il était maintenant face à un groupe auquel il ne pouvait faire confiance. 5 contre 1 dans le meilleur des cas, mais bon il fallait pas oublier ce maudit fantôme qui avait disparu peu avant leur arrivée. Bref ca ressemblait plus à un traquenard qu'autre chose.

Aarik continua d'observer le groupe pour essayer de trouver quelques signes distinctifs qui aurait pu lui permettre de reconnaître une des personnes ou un éventuel point faible mis à nu de manière involontaire. Malheureusement il n'apprit rien de vraiment utile. Par réflexe, il essaya d'envoyer discrètement un solfatare repérer les lieux, au cas ou. Cependant sa discrétion fut mise à mal lorsqu'un des hommes du groupe se dirigea vers lui, rapidement suivi du deuxième.

Mon nom est Neron, pourrait-on connaître le vôtre ?


Le démon eu un sourire a l’énoncé du prénom de son interlocuteur. En vérité il retenait un violent fou rire en repensant ce qui était arrivé au bordel. Enfin, il faisait l'analogie de cela a cause d'une ancienne légende d'un autre monde ou un personnage nommé Neron avait fait brûler une ville entière à lui tout seul. Était ce lui qui avait donné l'ordre à Pandora de cramé ce boui-boui ? Bref. Il garda tout de même son sérieux content que l'homme ai au moins des notions de politesse. Parce que c'est pas avec la vampire qui mettait trois plombes à vouloir lâcher son nom que voila.
Au final, était-ce vraiment son vrai prénom que la demoiselle avait donné ? Il n'était pas revenu dessus dans le mouvement de panique mais il était certain d'avoir entendu le fantôme vouloir l'appeler par un prénom commençant par Z, avant de se rattraper.
Bref, Aarik décida d'accepter la poignée de main de Neron avant que le deuxième homme décide de se présenter à son tour.

Beyond. Et j’avoue être curieux de connaître le nom de celui capable de supporter cette femme plus de quelques heures…


Aarik vit le regard du nommé Beyond se détourner vers Pandora avec un regard de défi. Il lui serra la main, cependant, son regard resta dirigé vers celui de la vampire, comme si ces deux la se toisaient de loin. La demoiselle avait l'air cependant ravi d'avoir capté l'attention de l'homme qu'Aarik avait en face de lui. Il lui lacha donc la main et se retourna vers Neron.

Vous m'avez demandé mon nom il me semble. Je me nomme Aarik et la demoiselle qui m'accompagne vous a deja mis au courant de mon statut il me semble. J'en déduis donc qu'elle a une confiance assez grande en vous pour éviter tout bon sens tactique.

Pandora avait l'air concentré sur Beyond ce qui faisait qu'il n'avait cure de ce qu'elle penserait de la remarque. Aarik se retourna vers les deux demoiselles restées à l'écart de ses présentations formelles. Une des deux avait l'air timide et réservée et restait derrière la deuxième qui essayait tant bien que mal d'arborer un sourire dans cette situation. Le démon avait tout de suite pressenti un quelconque malaise lorsque cette dernière était passé en quelques secondes d'un sourire carnassier à un sourire un peu plus .. naturel dirons nous.

Neron, pouvez-vous me présenter à ces jeunes demoiselles ? Nos deux compagnons ont l'air affairés à d'autres occupations.


Cependant juste à ce moment la, la voix de la vampire se fit entendre. Cette dernière avait donc fini son duel de regard. Peu importe le vainqueur de ce dernier, Aarik se retourna quand ces mots se firent entendre.

Bon, c'est pas tout ça ! Ça vous dit de me suivre quelques kilomètres ? La visite du continent narré du point de vue de 'Neronou', c'est par ici mesdames et messieurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 575
Age : 29

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Tori
Louka Berger
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Lun 18 Jan - 13:36

     
- Vous m'avez demandé mon nom il me semble. Je me nomme Aarik et la demoiselle qui m'accompagne vous a deja mis au courant de mon statut il me semble. J'en déduis donc qu'elle a une confiance assez grande en vous pour éviter tout bon sens tactique.

"Statut". Neron en déduisait donc que Wakai allait très mal le prendre. Un léger sourire en coin, il s'imaginait déjà vaguement ce que devait penser une Rebelle aussi fanatique que Wakai d'un mot n'étant, pour eux, pas politiquement correct. Durant ces quelques mois, il avait appris à la connaître assez pour se douter que le Démon allait, maintenant ou plus tard, passer un sale quart d'heure.
Pour le reste, si lui et Zune avaient été chacun d'un côté de petits conflits (aussi loin que sa mémoire remonte, bien entendu) ils avaient globalement fait parti du même camp. Si elle les avait rejoint, pensait-il, c'était de une car elle souhaitait revoir Beyond (la chose ne semblait pas réciproque et ne l'étonna même pas) et de deux car la menace était plus importante que quelques conflits sans véritable répercussion. En effet, elle choisissait ses alliances, mais fallait-il vraiment penser à une menace, actuellement ? Il se rappela de la surdose de Zombies peuplant le continent et y vit peut-être un lien.
Et si elle était venue, les mains dans les poches, uniquement pour revoir Beyond ? ...Dans ce cas, elle aurait expliqué la raison de la présence du Démon. Si elle était simplement venue tout en étant -par hasard- accompagné, il trouvait louche le manque de réaction de celle-ci aux paroles d'Aarik. Il avait eu de nombreuses occasions de la voir en confiance et elle ne semblait pas l'être actuellement (aucune complicité, aucune amitié et, étant donné le caractère apparent de ce Yōkai, il soupçonna qu'ils devaient mutuellement s'agacer l'un l'autre). De plus, pourquoi ne pas avoir parlé d'eux au Démon avant, si elle était si bien au courant de qui elle retrouverait sur le point de rendez-vous ? Se méfiait-elle de ce type ?
Il avait été le premier à aborder le sujet "une confiance assez grande en vous pour abandonner tout bon sens tactique". Cela avait fait réfléchir le Tori au-delà mais, dans tous les cas, il était en effet certain que Zune le pensait à l'heure actuelle totalement prévisible. En jetant un coup d’œil aux poignets nus de la Vampire et à l'absence de boursouflures sur le pantalon déchiré couvrant ses chevilles, il en convint qu'elle était venue sans ouroboros. Pour elle, Beyond n'attaquera pas. Cela signifiait aussi qu'elle était véritablement innocente concernant l'attaque du fantôme, sinon elle aurait tout bonnement masqué ses pensées.

- Neron, pouvez-vous me présenter à ces jeunes demoiselles ? Nos deux compagnons ont l'air affairés à d'autres occupations.
Revenant soudain à lui, il fixa un instant son interlocuteur d'un air interdit avant de se retourner vers Wakai et Blue.
- Eh bien... Si vous le permettez, la décence suggérerait de les laisser se présenter d'elles-mêmes. Si elles ne le souhaitent malheureusement pas, je n'ai en aucun droit la capacité de les y contraindre. C'était rapide, hachuré, et dit par réflexe. Si Wakai voulait se présenter sous un pseudonyme, il n'allait pas l'en empêcher. A vrai dire, il préférait ne révéler l'identité de personne de peur de briser le plan d'un autre.

- Bon, c'est pas tout ça ! Ça vous dit de me suivre quelques kilomètres ? La visite du continent narré du point de vue de 'Neronou', c'est par ici mesdames et messieurs !
- ..."Neronou" ? Articula-t-il d'un air écœuré. Il la rejoint rapidement. J'espère que vous avez une bonne idée de surnom à votre égard pour compenser celui-ci. Si elle n'était pas bête, et il n'avait aucun doute qu'elle ne l'était pas lorsqu'elle s'en donnait la peine, elle sera capable d'en profiter pour le prévenir d'un éventuel pseudonyme vu qu'il venait d'offrir la même possibilité à Wakai et Blue. De toute façon, ici, personne ne semblait s'appeler pareil. Wakai l'appelait Louka, Beyond, Neron. "Neronou", c'était nouveau. Enfin, pas tellement. Ça ne devait pas être la première fois qu'elle l'appelait ainsi. Comment va Raito ? ...Et Izzy ? Il n'avait pas pu se retenir, la question lui dévorait la langue. Si Raito lui manquait clairement -son caractère strict si semblable au sien- Izzy... C'était un peu plus difficile. La culpabilité se mélangeait toujours aux sentiments qu'il éprouvait pour elle. Pas qu'il ne l'aimait -il n'en sera jamais amoureux- c'était plutôt une sorte de dévotion, mélangé à une vive amitié... Il avait été son confident pendant plusieurs années et, l'hypnose rompue, avait pu garder en mémoire tous ces secrets. Des doutes aux pleurs, il avait l'impression de la connaître parfaitement... Ou presque, en effet. Il avait été incapable de prévoir le danger qu'elle avait représenté pour sa fille et s'en voulait violemment. Mais au fond, même si le contact était rompu, il ne pouvait s'empêcher de s'en inquiéter, ainsi que pour chaque membre de la famille Berger, dont il avait été le majordome. Après avoir obtenu ses réponses, il retourna au niveau d'Aarik, plus pour le garder à l’œil que par simple amitié, bien qu'il lui était aisé de simuler celle-ci.

- Si je puis me permettre, Monsieur Aarik, qu'est-ce qui vous a amené à rencontrer Madame ? Vous vous connaissez depuis longtemps ? Il fallait bien le faire parler. Après tout, autant grappiller un maximum d'informations sous prétexte de banalités d'usage.

"Tout sens tactique"... C'est malin ça. Ça n'est pas comme s'il savait de tête comment vaincre un démon ! A vrai dire, ça ne l'avait avancé en rien qu'elle l'introduise comme tel. Les paroles d'Aarik n'avaient, en supplément, fait que l'embrouiller.




Deep in our heart a fire will rise
This one is build from a million lies
How can we live in the land of the dead
Where everyone speaks but nothing is said
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 576
Age : 27

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Elfe
Wakai L. Wolfberg
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   Jeu 21 Jan - 18:32

     Le temps aidant, je trouvais cela de plus en plus difficile de garder la face. J'avais rompu il y a de nombreuses années tout lien avec mes proches -à peu près depuis la chute de Prosper City- et avait donc perdu l'habitude d'être quelqu'un de... Sociable ?
C'est vrai, avoir été pourchassée hors de Sérès avait un peu aidé à finir de m'exiler du reste du monde mais j'avais encore passé quelques années à survivre à Esgalduin en jouant à la petite vendeuse de fruits. Je ne pouvais cependant nier que je m'étais retrouvée, pour la plupart du temps, exilée dans ma ferme. Mes proches se limitaient à peu de personnes... Sefironces, Yuri, mon frère et quelque fois Eru, puis finalement Maku. Le reste était grandement superflu et cela finissait bien souvent mal. Je me rappelais de cette petite martre, Pauline, qui avait totalement perdue la raison après s'être faite attrapée pour alliance avec les Rebelles... Oui, mieux valait décidément ne pas faire partie de mon entourage.
Sauf que cinq personnes, cela ne vous permet pas de vous habituer au contact des autres. Ces jours glorieux à Prosper City, où j'étais constamment entourée d'une foule d'amis factices étaient si loin que j'en étais venu tout doucement à sombrer dans l'introversion. Supporter un inconnu était impossible.
Ajouter à cela les aléas de mon caractère palliés à ces souvenirs récents et plus anciens et vous aurez plus ou moins un aperçu de mon état d'esprit. Jouer la comédie ? Impossible. Je n'arriverais pas à tenir bien longtemps.
Combien de temps avant que je l'égorge...?
Dix, neuf, huit, sept...

- Neron, pouvez-vous me présenter à ces jeunes demoiselles ? Nos deux compagnons ont l'air affairés à d'autres occupations.
- Eh bien... Si vous le permettez, la décence suggérerait de les laisser se présenter d'elles-mêmes. Si elles ne le souhaitent malheureusement pas, je n'ai en aucun droit la capacité de les y contraindre.

Un air méprisant dissimulé dans mon expression, je fixais le Démon venant de rejoindre le groupe. Son "statut", uh ?
J'aurais sa peau.
Plus que ma haine habituelle, celle concernant tout ce qui se trouvait plus heureux que moi, quelque chose de nouveau pointait à l'horizon. Je l'avais ressenti en tuant l'aubergiste. C'était l'expression de mon écœurement malsain. Une soif de sang. Je n'aurais jamais pensé m'abaisser à cela, mais, après réflexion, cela n'avait rien de très différent des jours où je m'étais battue pour la liberté. Rien de très différent de la fois où j'avais assassiné froidement ce geôlier dans l'espoir de sauver mon petit frère. Tuer devenait normal et j'en avais le frisson. Ça n'était pas du plaisir, c'était de la peur. Je me rendais compte qu'avec l'amertume venaient d'autres tâches. Je les sentais souiller ma peau, s'ajouter aux innombrables précédentes. Elles me dévoreraient certainement vives si je m'arrêtais un instant pour y penser. J'étais terrorisée à l'idée de devenir une créature amorale et pourtant cela me semblait une continuité tout à fait banale quant à ma personne. Ce monde était bien plus sale que moi, quel mal il y avait-il à ce que je cède face à de telles envies ? Que j'éradique la vermine ?
Hé, voyez ces gens bien pensants ! Voyez comme ils se croient heureux à écraser de leurs talons le crâne de ceux qu'ils dominent. Pourquoi ne pas leur faire endurer pareil ? Pourquoi fallait-il être si gentille ! De la gentillesse ? De la pitié ? Eux n'en ont pas et n'en ont jamais eues. J'étais plus forte que ce type, je le savais. Je pouvais, non, je me devais de le détruire.

- Je m'appelle Wakai L. Wolfberg, crachais-je, fatiguée de céder, cette fois encore, à ces coutumes qui n'avaient plus de sens. Que dirais Maman ? "Soit douce, soit polie, soit une Elfe" ! Quelle blague ! A quoi cela sert-il donc ? A quoi cela m'a-t-il servi jusqu'ici ? J'ai voulu faire le bien, j'ai voulu changer les choses. Faisant ainsi, résonnant de cette façon, je suis devenue la pire criminelle de tous les temps. Peut-être que si j'avais voulu tuer dès le départ, les victimes auraient été moindres. Ces immondices sont trop fragiles pour supporter un changement non violent, autant leur épargner une telle souffrance et éliminer directement les pédants !
Je ne me sentais décidément pas à l'aise ici. Que Louka ait donné l'absolution à Beyond ne l'innocentait pas à mes yeux. La présence de Zune parmi nous, bien qu'uniquement pour faire plaisir à mon ami, m'importunait. Pourquoi l'aimerais-je ? Une esclavagiste hypocrite et cruelle. N'allez pas me faire croire qu'elle ne va pas à l'encontre de mes principes ! Sa vulgarité et ma retenue ne sont pas compatibles et s'il m'était donné de lâcher prise, elle serait ma deuxième victime dans ce groupe.
Restait la petite Frozen B., qui nous suivait désespérément. Elle semblait bien préoccupée pour une raison que je n'ignorais pas: l'odeur de Zune coïncidait avec celle de Ruko, sa mère adoptive. Peut-être la connaissait-elle même d'une manière ou d'une autre. Je la voyais hésitante, ses lèvres dévoilant des canines acérées par à coups, comme se demandant s'il fallait attaquer ou parler. Ne sachant que faire, confuse, elle fit un mouvement dans ma direction.
J'avais commencé à avancer, devançant le groupe si la Vampire trainait de trop. Après tout, si le chemin n'était pas le bon, elle n'aura qu'à le dire. Sinon, je la laissais diriger sans m'en plaindre. C'était pour Louka que je la supportais, je me devais au moins de ne pas déclencher de tueries pour l'instant. La nervosité m'emplissait néanmoins et mes mains en tremblaient. Un tic secouait le coin de ma lèvre, mes canines allèrent même jusqu'à racler l'une contre l'autre dans un accès de rage. Le bruit me fit sursauter et la surprise me calma immédiatement. Soupirant discrètement, j'affichais un sourire vague à la petite qui m'accompagnais. Mieux valait éviter de perdre le contrôle maintenant. Allez, un petit effort Wakai, tu peux tenir.




Rolling girl... Is far away in wasteland
Beyond those colors you can't reach
She said that: I don't give a damn!
So let's make some mistakes with me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV]   

     
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre inattendue [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastica :: Archipel de L'Eau :: Parc d'attraction ravagé-