Partagez | .
 

 Combien de temps s'est écoulé déjà ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 823
avatar
Lycanthrope
Ren'bo Kyouran'
MessageSujet: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Ven 1 Mai - 23:38

     
Des tas d’événements ont survenu, beaucoup trop pour que je sois capable de suivre correctement toutes ces histoires. De nombreuses connaissances sont décédées ou ont disparu totalement de la circulation. Pourquoi ? Je n'en ai pas la moindre idée... Bel', je... Je ne sais même pas quoi dire en réalité. Quand j'ai entendu ce qu'il t'était arrivé, je n'ai pu m'empêcher d'avoir un réel pincement au coeur, je n'arrive pas à donner le moindre sens à tout ceci. A croire que tout ces êtres ne sont finalement que de passage, mais un passage très court, alors que moi je fais déjà partie intégrante des meubles, bon à prendre la poussière et regarder le monde tourner autour de moi.

J'ai essayé de changer de voie, laissant de côté mon commerce à moitié légal pour me plonger dans un boulot scientifique, mais rien n'y faisait, c'était une perte de temps inutile, temps dont je dispose en si grande quantité pour ne rien en faire, c'est idiot après tout. Tout ceux que je côtoyais, même à de rares occasions, ils se sont tous réellement volatilisés de mon champ de vision, j'ai comme l'impression d'être totalement seul dans ce pays.

Une nuit, alors que la torture morale continuait de jouer avec mes nerfs dans cette grande maison m'appartenant où le moindre son rebondit sur les murs dans un effroyable écho de solitude, je décidais de tout laisser tomber et de partir d'ici, de m'échapper à tout prix, j'avais envie et surtout besoin d'aller voir une personne en particulier alors que je ne sais même pas si cette dernière est toujours en vie. Quelques jours passèrent, je m'intéressais aux méthodes pour retourner dans mon pays natal ainsi qu'à tout ceux ayant des contacts avec les habitants de l'autre continent. Il fallait que je le retrouve.

Deux semaines venaient de passer, mes affaires étaient prêtes, j'avais déjà préparés des colis à envoyer pour quand je me trouverais un autre logement là-bas, j'ai du matériel à emmener. Le bateau, quelle horreur, j'ai jamais aimé ça, loin d'être malade, je ne m'y sens pas en sécurité et ne suis pas du tout dans mon assiette, mais bon, a ce qu'il parait, le voyage ne sera pas trop long.
Une fois arrivé sur place, mes bagages en main, je reprenais les documents, que j'avais réussi à réunir avec bien du mal, concernant ce qui m'intéressait le plus. Un coup d’œil rapide sur le chemin à prendre et me voila en route pour trouver un moyen de transport. Ce fut auprès d'un espèce de vieux tas de boue que je trouvais un type plutôt costaud, la bedaine dépassant de son T-Shirt encore plus sale que l'épave lui servant de véhicule. Il faisait du co-voiturage en destination de l'intérieur des terres, je lui proposais ma destination, il me répondit vivement que le détour coûterait plus cher, et bizarrement, je me doutais un peu de sa réponse.

Un trajet chaotique, dans une bagnole qui puait je ne sais trop quoi, et puis je ne voulais même pas savoir de quelle corps en décomposition il pouvait s'agir, en compagnie d'un alcoolique dépressif pas foutu de parler d'autre chose que la poisse quotidienne à laquelle il doit faire face, mais j'étais arrivé à bon port et en un seul morceau, c'est le principal. Lâchant une part du peu d'argent du coin que j'avais sur moi, je me disais que les choses allaient peut-être changer dans quelques instants.

A présent, j'arpentais les rues à moitié vide d'âmes joyeuses et dont un but avait l'air de les motiver dans la vie. Passant devant quelques établissements, je me disais qu'il serait peut-être intéressant d'y faire un tour, comme le casino ou la maison de passe... J'avais besoin de décompresser et de m'amuser un peu ! Au bout de la rue, je tombais enfin sur l'adresse que je cherchais, vérifiant rapidement si je ne m'étais pas planté de coin, mais apparemment c'était bien là.

Je toquais brièvement à la porte avant de rentrer, n'entendant pas d'invitation à le faire, mais ce n'est pas mon culot qui m'empêchera de faire quoi que ce soit.

Bonjour ! Excusez- moi, il y a quelqu'un ?

Il ne semblait pas y avoir grand monde non plus par ici, j'avais peur d'avoir eu de fausses informations et de me retrouver encore une fois dans la panade pour rien. Passant un couloir, j'apercevais une ombre se décrochait d'une pièce pour venir s'étaler sur le mur en face de l'encadrement de la porte de la dite pièce.

Désolé de vous déranger, mais c'est important, on m'a dit de venir ici parce que je cherche quelqu...

Après avoir passé le pas de la porte, je me retrouvais face à une personne, et pas n'importe qui, une chevelure et un visage tout à fait familier, du déjà-vu.

Mais qu'est ce que tu fais ici toi ?!!

Je me mis à rire légèrement en repensant à cet informateur que j'avais croisé en Our Lands, je pense que la personne que je devais trouver ici n'était pas celle à laquelle je devais m'attendre, mais il s'agissait surement d'un rendez-vous organisé pour je ne sais quelle raison par je ne sais quel détraqué encore.

C'est un plaisir de vous revoir Mademoiselle De Laudreuil !

Il s'agissait peut-être là d'un visage n'inspirant pas forcément de suite à la confiance pour ceux qui ne la connaissait pas encore, mais j'étais très heureux de voir celui-ci maintenant alors que je pensais que tout le avait disparu. Mais quelle coïncidence forcée de se retrouver ici franchement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1312
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Sam 2 Mai - 0:20

     ...Tout le monde essaie de me tuer.

C'est la conclusion à laquelle je vins, assise sur le plancher de bois d'une cabane mal foutue et à peine assez grande pour que je puisse vaquer d'un coin à l'autre. Les cheveux enveloppés dans une serviette, plus pour la sensation d'un poids sur ma tête que par réel besoin de les sécher, le corps et les vêtements dessus encore trempés d'une baignade en mode YOLO dans une étendue d'eau boueuse et une bouteille de saké à la main, importée par mes soins tout droit de Rosaire.
Je me laissais tomber par terre, tête en arrière et la première comme à mon habitude.

BAM.

J'avais mise de côté ma quête pour retrouver Kenou. Isamine... J'ai dû perdre la boule lors de cet affrontement. Pourtant, je le croyais de mon côté, lui aussi. Faut croire que tout le monde veut...

Oui, ça, je l'avais déjà compris. Je tourne en rond et tourner en rond, ça sert à que dalle. Mais j'ai pas grand chose à faire en attendant d'aller mieux. Là, si je sors, je vais tomber en pièces.
Encore heureux qu'y'avait Luce. Takō est passé sans s'arrêter. Elle a vu qu'il y avait pas d'âme, elle a pesté la peste, car elle veut me zigouiller depuis cette histoire avec son putain de frère et...
Et heureusement qu'il y a Luce.
Bref.
Brave Luce qui sert à rien mais sa cabane oui. Il faudrait que je lui prête de la thune pour s'en fabriquer une plus grosse, pour la prochaine fois que j'en aurais besoin, des fois que j'en ait besoin.

Inutile de penser aux disparus, car je ne souhaite pas me lamenter. Mais ils pèsent, forcément, et ma pitite raison elle vacille, elle vacille~♫ mais les gens meurent tout les jours et perdre les siens, c'est narmol. Demandez à Maman, elle ne vous dira pas le contraire !
Alors plutôt que de finir cul-bénie comme elle, j'préfère de loin éviter d'y penser et me bourrer un peu la tronche de temps à autre, avant de me remettre à me bouger mon cul parce que putain, il est bien tant de partir à la recherche de Kenou.

Vous savez, je commence sérieusement à me demander si je vais pas le laisser me tuer, s'il retente le coup. Lui, il en vaudrait la peine.
Puis il y a un deuil que j'arrive pas à...
A...
A...

Bref.
Non, pas de dépression, putain !
Allez, tu souris et tu -hic- me vide cette putain de bouteille !

Hahaha, Dreadful. Le trou du cul du monde, c'est à dire ! Me rendre sur l'île aux zombies, moi ? Ils ont trop fumés ma parole !

P'tet que j'y reverrais Master Allen...
Bah bien sûr que nan, il est mort !

Hahahaha.

Haha ?

- Bonjour ! Excusez- moi, il y a quelqu'un ?

Je sais pas qui t'es mais tu fais chier alors je t'écoute pas ! ♪ Allez, laisse-moi picoler tranquille, j'ai rien mais quetchi à voir avec le proprio d'la barraque, moé !

- Désolé de vous déranger, mais c'est important, on m'a dit de venir ici parce que je cherche quelqu...

Mais c'est qu'il insiste, putain ?!
Je me relève et, d'un geste sacrément solennel et plus que sérieux, retire d'un coup la serviette ornant mes cheveux. Certains restent dans la serviette parce que je suis faite de mauvaise qualité, et d'autres, bouclés et rouge comme à leur habitude, ruissellent jusqu'à mon cul parce que, pour une raison que j'ignore, ils sont actuellement de cette longueur.
Je devrais faire un gros nœud avec. Un nœud à boucle ça pourrait être drôle.

- Mais qu'est ce que tu fais ici toi ?!!

....Mais ouais, trop ! Carrément !
Qu'est-ce que tu fous ici, toï, putain de bordel de merdeuh ?

Je cligne des yeux, ils me démangent et sont très certainement irrités.
P'tet que j'hallucine. Le saké, v'savez...

- C'est un plaisir de vous revoir Mademoiselle De Laudreuil !

Ouais, pareil ! Mais heu, si tu pouvais me laisser dix minutes pour te remettre et...

- C'estmadameuhbordelj'chuismariéemongars. Grommelais-je alors que je faisais ce noeud avec mes cheveux car ils me grattaient le tusaisquoi à pendouiller comme ça.
Okay.
Stop.
On dessaoule, meuf.
C'est qui, ce type ?
Allez, remets-toï les yeux en face des trous, s'pèce de bigleuse !

...Renou ?
Ouais, voilà. Maintenant tu fais juste une saleté d'effort et...

- Wait. Haha... Hééé ! Ren. Ren-Ren-Renou... Eh bien je fais bronzette ça se voit pas ? ...Sinon, j'peux savoir qu'est-ce que tu fous dans cette cabane, un peu sur toutes les cabanes du monde ?

Je clignais nerveusement des yeux pour me les remettre en face des trous.

- J'ai beaucoup bu donc si ça se trouve, t'es une grosse hallu', mais s'il te plait Mlle l'Hallu', expliquez-moi quand même ce que vous fichez ici sur toutes les...

Okay, je divague. ...(vague !!)

- ...Et c'est vrai que ça fait un bail. Dis-je d'un ton plus posé et un peu moins déluré. ...Peut-être même, sérieux. D'puis... Enfin, je t'apprends rien quoï. Enfin... J'étais là, c'était pas beau à voir. Une énorme détresse resta quelques millièmes de secondes devant mes yeux. Putain !! Bel !!
Des cendres pleins les mains, emportées par le vent.

...Et c'était un peu (carrément) de ma faute. Et il est mort en essayant de me buter.
Et c'est moi qui porterait...- Bon, on s'en branle.

- Contente de te voir, c'est un peu la grosse merde en ce moment. Nooon, tu crois ? C'est une putain d'hécatombe, le siècle est MAUDIT. Je lui fit un câlin et je puais le saké.




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 823
avatar
Lycanthrope
Ren'bo Kyouran'
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Dim 3 Mai - 21:49

     - C'estmadameuhbordelj'chuismariéemongars

J'en profitais pour rire un instant, le but de ma salutation venait tout juste d'être atteint !

Je suis tout à fait au courant.

Elle n'avait pas plus l'air dans son assiette que d'habitude à vrai dire... Pendant qu'elle remettait ses cheveux, et qu'elle commençait à me regarder, je pouvais apercevoir dans son regard que ses esprits lui revenaient progressivement, jusqu'à ce que ses yeux reprirent une activité normale et me détaillèrent de bas en haut. J'attendais patiemment, un grand sourire s'allongeant sur mon visage du plaisir que m'apportait cette rencontre assez inattendue.

- Wait. Haha... Hééé ! Ren. Ren-Ren-Renou... Eh bien je fais bronzette ça se voit pas ? ...Sinon, j'peux savoir qu'est-ce que tu fous dans cette cabane, un peu sur toutes les cabanes du monde ?
- J'ai beaucoup bu donc si ça se trouve, t'es une grosse hallu', mais s'il te plait Mlle l'Hallu', expliquez-moi quand même ce que vous fichez ici sur toutes les...
- ...Et c'est vrai que ça fait un bail. D'puis... Enfin, je t'apprends rien quoï. Enfin... J'étais là, c'était pas beau à voir.


A cette dernière phrase, je perdais d'un coup mon sourire et mon regard se perdit dans une espèce de nostalgie triste et emplie de regrets.

- Contente de te voir, c'est un peu la grosse merde en ce moment.

Je la prenais dans mes bras, toujours la tête embuée d'un souvenir qui continuait de me ronger sans s'en lasser. Une odeur imposante commença à envahir mes narines, l'alcool... Et l'état dans lequel je venais d'entrer m’incitait à me changer les idées de la même manière. J'attrapais la bouteille qu'elle tenait à la main et commençais à boire en la gardant contre moi. C'est pas bon pour toi ça.
Je n'avais pas eu la chance de profiter d'une accolade depuis bien longtemps, surement trop longtemps alors qu'en ce moment, c'est un plus non négligeable vu tout ce qui nous tomber sur le coin de la gueule.
Tout en passant une main dans ses cheveux, je tentais un nouveau sujet de conversation.

Qu'est ce que tu fais par ici ? Tu as fuis l'autre continent pour casser la routine toi aussi ? Jetant un oeil sur ses épaules, je remarquais les nombreux points de suture dont elle disposait Je vois que ça a été assez mouvementé pour toi... Si tu as besoin d'un coup de patte, je peux t'aider si tu veux...

En disant cela, je ne sais pas dans quoi je m'embarquais si elle acceptait mon offre, de mémoire, je me disais que c'était pas la meilleure idée qui soit, mais après tout, peut-être que je vais le retrouver ou seulement avoir des indices, ou seulement un témoignage de quelqu'un le connaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1312
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Lun 4 Mai - 21:33

     Ren. C'était Renou.
Ce gars se trouvait toujours aussi canon malgré les années et c'était pas du luxe pour sa race.
Le revoir me faisait repenser à beaucoup de choses... Des plans laissés en place, oubliés. De vieux souvenirs qui servent à rien aussi.

....Puis cet enfoiré me piqua mon saké !
- C'est pas bon pour toi ça.
- Hé, connard ! Rends-moi ma bouteilleuh !! Grinçais-je, tentant sans réelle volonté de la lui repiquer. J'avais déjà l'estomac plein, à vrai dire.

- Qu'est ce que tu fais par ici ? Tu as fuis l'autre continent pour casser la routine toi aussi ?
- Hein ? Non, un gars m'a défié pour un duel à mort, du coup j'ai fait le voyage. ...Ouais, j'aurais mieux fait de pas y venir, parce que ça m'a foutu une sacrée migraine ! (pour ne pas dire autre chose...)
- Je vois que ça a été assez mouvementé pour toi... Si tu as besoin d'un coup de patte, je peux t'aider si tu veux...
- Un coup de pattes ferait tout tomber ! ...Voyons !

Haha qu'est-ce que je suis drôle !! ...Bon, faut pas être à côté de la plaque: il s'emmerde autant que moi et il me demande clairement une activité bienfaisante ET reposante à effectuer. Sauf que... J'ai rien en tête l- AH SI !
Bah oui.

- Je dois me rendre en Dreadful ! ...Tu m'accompagnes ? ....Se balancer au milieu de la plus grande réserve zombiesque qui soit aux côtés d'un psychopathe ? Ouais, pourquoï pas ?
Plus sincèrement, l'idée était presque obligatoire tant la situation était critique : épuisée de vivre, fatiguée d'enchainer les deuils, j'avais besoin d'une bonne droite dans la gueule et c'était bien celle qui me pendait au nez si je tentais de retrouver le gars ayant essayé de me tuer. J'ai un vieil ami à y retrouver. Grand sourire innocent, j'omets juste quelques détails. C'est pas grave, on y survivra. Normalement, hein ? Puis il a proposé son aide si gentiment...! ...Mais tu vas pas me faire croire que t'es là en voyage de noces, si ? Allez, accouche ! Qu'est-ce que t'appelles 'fuir l'autre continent' ?

Non, ce n'était pas un éclair de lucidité: je tentais juste ma chance en disant à peu près n'importe quoi, devinant au pif et me rendant compte de mes paroles au fur et à mesure que je les disais... D'après le jeu actuel, cela ne valait pas plus d'efforts de ma part. J'avais seulement besoin de me détendre un peu donc pas de techniques élaborées de manipulation... Puis c'était pas le genre de gars sur qui je voulais les essayer non plus.
...Donc il avait fuit, hein ? Hmm, intéressant. Fuis quoi ? Il a les nerfs à cause de la mauvaise saison ? Non, je ne crois pas. Alors quoi ?




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 823
avatar
Lycanthrope
Ren'bo Kyouran'
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Ven 8 Mai - 11:40

     - Hé, connard ! Rends-moi ma bouteilleuh !!

Je n'offrais qu'un rictus accompagné par un petit gloussement rauque en guise de réponse à cette pique injurieuse, écartant un peu le bras pour ne pas la laisser reprendre sa bouteille, maintenant c'est à moi !

- Hein ? Non, un gars m'a défié pour un duel à mort, du coup j'ai fait le voyage. ...Ouais, j'aurais mieux fait de pas y venir, parce que ça m'a foutu une sacrée migraine !

La détaillant de nouveau, je me disais que par moment elle n'était pas vraiment raisonnable, s'abîmer autant pour avoir une issue laissant surement les deux adversaires en vie et dans un sale état, ça ne valait pas le coup. Je pensais bien à un match nul pour la simple et bonne raison que les individus défiant cette dame là dans un duel à mort ne sont probablement pas nés de la dernière pluie et savent se battre.

- Un coup de pattes ferait tout tomber ! ...Voyons !

Je n'avais pas remarqué ce que donnait ma demande prise au premier degré, ça n'avait vraiment pas été fait exprès ce qui me fit rire chaleureusement sur le coup, j'aime encore bien ce style d'humour !

- Je dois me rendre en Dreadful ! ...Tu m'accompagnes ? J'ai un vieil ami à y retrouver.

En soit je ne serai pas plus contre que ça, je ne connais cette terre, je pourrais peut-être y trouver quelque chose d'intéressant, mais rien de sûr... Le soucis principal c'est ce pourquoi je suis ici, je viens tout juste de débarquer, j'ai encore à faire, il serait difficile pour moi de repartir de suite, en plus je la vois mal voyager immédiatement dans l'état dans lequel se trouve son corps actuellement.

Hum... Il faut déjà que je retrouve quelqu'un ici, mais si tu m'attends, alors je pense faire le voyage avec toi, mais une fois terminé, je reviendrais en Fantastica. Tu as vraiment besoin d'aide là-bas ou c'est seulement de la visite de courtoisie ? Que je sache si je dois préparer quelque chose ou pas. Dans le cas où tu m'attendes, répares toi convenablement, ce sera bien plus pratique pour aller si loin.

D'ailleurs, je viens d'y penser, peut-être qu'elle a aussi pas mal de connaissance en Fantastica, toujours en vie bien sûr, à moins que ce ne soit des morts-vivants ou des esprits, qui pourraient me renseigner sur le vieux croûton que je cherche.

...Mais tu vas pas me faire croire que t'es là en voyage de noces, si ? Allez, accouche ! Qu'est-ce que t'appelles 'fuir l'autre continent' ?

Je m'écartais d'elle d'un pas en riant, posant une main sur sa tête, la secouant doucement, réprimant quelques peu sa curiosité mal placée.

Si j'étais en voyage de noces, je serais bien mieux habillé, bien accompagné, et tu aurais été invitée au mariage bien évidemment ! Et nan ! Je trace ma route toujours en solo. Ce ne sont pas les belles femelles qui s'étalent à mes pieds tous les cent mètres dont je dois me satisfaire, et même si c'était vraiment le cas, je suis sûr que j'aurais du mal de trouver quelqu'un qui me convienne réellement. Ce que j'appelle fuir l'autre continent, c'est renouer avec le lieu qui m'a bercé durant ma tendre enfance, un petit retour au source dans un premier temps, ensuite, il s'agissait de m'écarter de la solitude de cette grande maison où plusieurs âmes sont passées mais me laissant toujours aussi seul au final. Et enfin, je ne voulais plus entendre tout ce bordel constant, l'ambiance sociale était vraiment trop dégueulasse pour y vivre un minimum sainement, alors que par ici, c'est clairement un renouveau, comparable à un big bang ne laissant que de la poussière qui va se concentrer en un point et reformer un nouveau monde. Surtout, j'ai quelqu'un à retrouver, un vieux lycans, je cherche des informateurs, tu as quelqu'un à me conseiller ?

J'entrais maintenant dans le vif du sujet, la véritable raison de ma venue ici, dans cette petite cabane, sans m'attendre à tomber nez à nez avec ma vampire préférée. Je pense qu'on avait beaucoup de choses à se dire, mais mieux vaut ne pas trop se presser pour éviter de se prendre les pieds dans le tapis et se casser méchamment la gueule, profitons du temps où l'on peut marcher côte à côte tant que cela fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1312
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Mar 12 Mai - 21:39

     - Hum... Il faut déjà que je retrouve quelqu'un ici, mais si tu m'attends, alors je pense faire le voyage avec toi, mais une fois terminé, je reviendrais en Fantastica. Tu as vraiment besoin d'aide là-bas ou c'est seulement de la visite de courtoisie ? Que je sache si je dois préparer quelque chose ou pas. Dans le cas où tu m'attendes, répares toi convenablement, ce sera bien plus pratique pour aller si loin.

Je heu... Ne savais pas encore ce que je comptais faire là-bas. Mais mon dernier deuil m'aveuglait bien au point que j'étais prête à traverser la planète pour aller m'y faire tuer. De plus, je ne savais pas si j'avais le courage de tuer Kenneth une énième fois.

Attrapant doucement sa main m'ébouriffant les tifs, et la serrant contre moi, je tentais de garder ce visage impassible et pourtant peiné. Non, tout ce que je savais, c'est qu'il fallait que je m'y rende. S'arrêter d'avancer en cet instant signifierait ma fin tout de même.
Je tentais de me concentrer sur l'histoire de Ren, m'y agrippant comme à une planche de salut.

- Si j'étais en voyage de noces, je serais bien mieux habillé, bien accompagné, et tu aurais été invitée au mariage bien évidemment ! Un vague sourire s'étira sur mes traits. C'est vrai, avec qui faudrais-je le caser ? Il mériterait bien une femme aimante... Ou peut-être une sacrée plaie qui rendrait la situation amusante. Mais pour le fait, je ne savais plus ce que signifiait l'amusement. Je n'étais qu'une poupée sans âme dont les fils s'étaient cassés à cause d'un choc un peu trop brutal. Je fermais douloureusement les yeux, sans avoir encore lâchée cette main. Et nan ! Je trace ma route toujours en solo. Ce ne sont pas les belles femelles qui s'étalent à mes pieds tous les cent mètres dont je dois me satisfaire, et même si c'était vraiment le cas, je suis sûr que j'aurais du mal de trouver quelqu'un qui me convienne réellement. Ce que j'appelle fuir l'autre continent, c'est renouer avec le lieu qui m'a bercé durant ma tendre enfance, un petit retour au source dans un premier temps, ensuite, il s'agissait de m'écarter de la solitude de cette grande maison où plusieurs âmes sont passées mais me laissant toujours aussi seul au final. Et enfin, je ne voulais plus entendre tout ce bordel constant, l'ambiance sociale était vraiment trop dégueulasse pour y vivre un minimum sainement, alors que par ici, c'est clairement un renouveau, comparable à un big bang ne laissant que de la poussière qui va se concentrer en un point et reformer un nouveau monde. Surtout, j'ai quelqu'un à retrouver, un vieux lycan, je cherche des informateurs, tu as quelqu'un à me conseiller ? Heuu... What ? Mais c'est qu'il parle trop vite le loulou ! Mec, t'as pas oublié un détail ? Je suis beurrée ! Beu-rrée ! ...Tss !
Bon, de quoï ?

- ...Moi-même. Murmurais-je en me pinçant le restant de peau qui se trouvait entre mes deux yeux. Sinon... Takō, je suppose. Elle a dû enquêter sur pas mal de monde avant de reprendre le business Mare. Puis c'est une Shinigami, elle saurait vite te repérer ton gus. A tout hasard, c'est quoï son nom de famille ? Des vieux Lycans, j'en connais des milliers... J'étais pas si loin de la vérité mais trop saoulée pour m'en rendre compte.

J'avais la nausée et une furieuse envie de pleurer. Bien loin de toute cette affaire, je cachais bien volontiers un secret qui m'écharpait méchamment les entrailles. C'était une affaire personnelle...
Allez, Zuny ! Fait pas ta tête de pioche. Concentre-toï et noie-toï dans ces beaux yeux bleus ! Les mêmes que ceux de ton cher Onikage... Ren' a toujours été sublime. ...Mais ce n'est pas là-dessus que tu dois te concentrer, non non non... Allez, un nom mon chéri ! Sans nom, je ne peux pas travailler et si je ne travaille pas, mes vieux Démons reviennent me hanter...
Par pitié, file-moi son nom bordel de merde.




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 823
avatar
Lycanthrope
Ren'bo Kyouran'
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Jeu 14 Mai - 10:52

     Le discussion avancé de bon train, mais seulement dans un seul sens de mon impression... Elle n'était pas elle-même, qu'est ce qui a bien pu la rendre ainsi ? Je me souviens d'une vampire puissante, prête à en découdre à chaque seconde s'écoulant de sa non-vie. Au bal, il s'agissait de quelqu'un qui dirigeait tout ce bordel d'une main de fer, sa poigne n'était clairement pas à sous-estimer, et cette manière de se battre, a tenter de décrocher une victoire peu importe les moyens mis en oeuvre pour y parvenir. En effet, en cet instant j'essaye de parler avec celle que j'avais rencontré, mais c'est quelqu'un d'autre que je rencontre à présent. Après tout, le nom est le même, il suffit que j'adapte mon discours et mon comportement à la dite personne pour tenter de briser ce masque. Ce visage qu'elle arbore, cette tête d'enterrement, allié à son teint légèrement jaunie, ce n'est pas ce que je connaissais, et cela lui donne un semblant de coeur, alors qu'elle avait l'air si impitoyable auparavant. Je ne pensais pas avoir l'occasion de la voir dans cet état, mais elle aussi à ses problèmes à priori, quelque chose qui la tourmente, et je ne pense pas qu'il ne s'agisse uniquement de la mort d'un être cher, il doit très probablement y avoir bien plus derrière tout ça. Pourquoi un duel à mort ? Pourquoi en avoir échappé dans cet état si c'est pour rester coincé ici à se morfondre et se noyer dans l'alcool ? Pourquoi Dreadful ? Que peut-il y avoir ici et là-bas la tourmentant autant ? Tellement de questions, et des réponses se cachant derrière se masque de profonde mélancolie.

Elle venait d'attraper la main dont je me servais pour lui passer dans les cheveux, la serrant contre elle, d'un regard si blême, ce même regard dans lequel autrefois un puissant feu étincelé comme celui qui... Pas la peine de revenir sur ce détail, ça ne serait pas correct. Il faut que je trouve la clé pour ouvrir sa boîte de Pandore, je pense que je dois la libérer de ses maux, quelque chose de mauvais pourrait se tramer, elle qui est toujours au courant d'à peu près tout. En regardant ma main contre elle, je me demandais si je ne pouvais pas être cette clé par hasard...

- ...Moi-même. Sinon... Takō, je suppose. Elle a dû enquêter sur pas mal de monde avant de reprendre le business Mare. Puis c'est une Shinigami, elle saurait vite te repérer ton gus. A tout hasard, c'est quoï son nom de famille ? Des vieux Lycans, j'en connais des milliers...

Les informations que l'on m'avait donné afin de me rendre ici n'était en fait pas si erronées que ça, moi qui pensais pendant un moment qu'il s'agissait d'un genre de rendez-vous arrangé, je me retrouve avec exactement ce que je voulais, mais ça me donne une mauvaise impression, comme si c'était beaucoup trop simple...

Son nom de famille, c'est Seïcho, de prénom, Chikara. Mais ce n'est pas si urgent que ça, quand je te regarde, je me dis qu'autre chose est un peu plus urgent. Si tu le veux bien je vais rester avec toi, je pense que tu as besoin de faire chuter la pression, de t'ouvrir un peu parce que tu as l'air noyé dans quelque chose de tellement malsain... Il est peut-être mieux pour toi de te laisser aller, de ne pas tout retenir et de partager, je peux rester pour ça.

La considération que j'ai pour elle est vraiment particulière, rivale, amie, personne à craindre, à avoir de son côté plutôt que contre soi, je ne sais pas vraiment, mais j'ai énormément de respect pour elle et rien que pour cette raison, je suis prêt à lui venir en aide du mieux que je le peux.


Dernière édition par Ren'bo Kyouran' le Mer 8 Juil - 9:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1312
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Dim 24 Mai - 19:21

     Chika... Chika... Chikara... Bordel !
Ça me disait foutre rien.

J'ai jamais entendu parler de ce Lycan et ça me fout les nerfs. Papa, peut-être, saurait qui c'est... Mais ça me ferait chier d'aller le voir dans ces circonstances. J'ai perdu contact avec la famille depuis la mort de ces deux êtres chers, n'osant plus supporter leurs airs compatissants. C'est tuant de les voir apitoyés. Seule Izzy, qui est bien trop malade pour s'apercevoir du carnage, m'est encore tolérable. Elle, elle n'a pas récupéré depuis la mort de son dernier amant en date. Décapitant la fille de Néron, elle a mis fin à la dernière amitié qui la reliait au reste du monde. Maintenant elle se retrouve seule, noyée parmi ses démons, tout comme moi. Et une fois recluse, on perd vite pied avec la réalité.

Mais je me doutais de devoir faire un effort.
Peut-être envoyer Sin en éclaireur. Peut-être que Luce sait quelque chose, lui qui espionne à ma solde le continent depuis bien des mois.
Je me mettrais à la recherche car il faut bien que je me divertisse. Ne pas finir comme Izzy.

' Il est peut-être mieux pour toi de te laisser aller, de ne pas tout retenir et de partager, je peux rester pour ça. '

Un éclat de rire malsain, cynique et cruel. Tu es adorable mon gars, mais tu vas te sentir bien trop concerné pour me laisser mener ma petite affaire. Néanmoins, j'apprécie ta sollicitude. Hahahaha... Le rire qui part en couille et se transforme en pleurs. Merde.
Merde.
Bon bah j'ai fondu en larmes.
Il l'a bien cherché mais je déteste pleurer. Je préfère laisser croire que j'en suis incapable et BORDEL pourquoï est-ce que je me prends la tête ? C'est pourtant si simple de zigouiller quelqu'un !

Mais ces derniers temps, on dirait que le peu de personne auquel je tiens s'acharne à s'entre-tuer.

Déjà quand ma mère a envoyé Belphégor m'attaquer, c'était à la limite du supportable.
Quand Turold m'a trahi, quand Ken est revenu après trois siècles et demi à le croire mort pour manquer à ça près de me tuer sans même un 'bonjour, ça fait longtemps'.
Quand Ruko...

On m'a toujours dit de m'accrocher à ma famille. Qu'elle était sacrée et la seule chose que je garderais au fil des siècles. Cette famille qui trahit, qui immole une gamine car elle leur fout les j'tons...
Cette famille qui s'entre-tue.

J'ai jamais voulu tuer Kenneth.
J'ai jamais souhaité qu'il lui arrive malheur, ni qu'il devienne cette arme à la solde des Wolfberg qu'il se croit être.
Lorsque j'ai cru lui avoir réglé son compte, je suis rentrée chez moi, me suis enfermée dans ma chambre et j'ai chialé toutes les larmes de mon corps.
Qu'il revienne me narguer, j'ai cru que ça allait m'achever.
Que ma mère, des mois plus tard, m'explique, croyant soulager ma peine, que Belphégor avait été-

Assassiné.
Que son geste était dû au poison s'étant infiltré dans son système nerveux, l'ayant petit à petit rendu cinglé, lui bousillant la raison au fil des jours jusqu'à ce qu'il finisse par crever au soleil après m'avoir arraché la gorge.

Et qu'il me fallait le venger.
Que l'assassin, c'est Ken, et que lui-même n'attend qu'une chose, qu'on vienne joyeusement se foutre sur la gueule, jusqu'à ce que mort s'en suive. Comme le Shinigami, thaleur, qui s'est cru intelligent de me faire perdre ma sanité, elle qui ne tient déjà pas bien la route !
Alors, ouais, j'en ait marre. Marre au point de chialer là, maintenant, dans les bras de Renou. J'ai envie d'hurler à cause de Ruko, j'ai envie de pleurer de rage à cause de ces pertes que j'essuie telles des merdes sur le cul d'un diarrhétique.

D'un seul coup, les larmes se retransforment en rire. Hé, tu croyais que je pleurais pour de vrai ? Mais non, moi, je pleure jam- ouais bon c'pas trop crédible. Mais sérieusement, j'allais pas m'éterniser sur ces sentiments qui, définitivement, ne sont pas fait pour moi.
Oni me manque. Je me rappelle qu'il y a peu, Raito a faillit me faire exécuter pour un meurtre que je n'avais pas commis.
J'essuie mes yeux trempés et le fringue de Renou dans le même état.

- Fais chier. Fait comme si il s'était rien passé. Crachais-je, mécontente. Lourd soupir, je secoue la tête, tente de me remettre les cellules en place. J'en ait tellement plus rien à foutre... Murmurais-je pour m'en convaincre. Tellement... Que je ferais bien sauter les continents. T'en dis quoï ? Y'aurait tellement de morts que ça pourrait être drôle.




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 823
avatar
Lycanthrope
Ren'bo Kyouran'
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Mer 8 Juil - 9:11

     La situation dans laquelle j’étais ne me mettais vraiment pas à l’aise, je ne savais pas traiter ce genre de cas, Zune est instable émotionnellement c’est clair et net, mais là n’est pas le problème, je connais un peu son histoire mais je n’ai pas eu l’occasion d’être en sa compagnie très longtemps, j’ai même disparu pendant un bon moment, je ne sais pas ce qui lui est arrivé. Qu’est ce que je peux bien faire ? Rester là sans rien dire ? Tenter des répliques banales au hasard jusqu’à ce qu’il y ait un déblocage quelconque ? Partir sans rien dire ? Tout ça n’a pas de sens, ça n’est pas logique, elle est capable de me prendre dans ses bras, de me montrer que ça ne va pas, mais elle reste muette et cachée derrière un masque tout de même. Il est probable que je sois là un peu par chance pour elle afin qu’elle se décharge partiellement et que cela aille mieux, mais si mon rôle s’arrête à cela, ce serait terriblement décevant.
Avec le peu d’informations que je décrochais, en l’observant et en rapport à ce que je savais venant du passé, je tentais un conseil qui n’eut que pour seul effet de la faire éclater de rire puis pleurer à chaudes larmes et enfin conclure en pleurant de nouveau.

- Fais chier. Fait comme si il s'était rien passé. J'en aie tellement plus rien à foutre... Tellement... Que je ferais bien sauter les continents. T'en dis quoï ? Y'aurait tellement de morts que ça pourrait être drôle.

Je réfléchissais à la proposition mais un petit quelque chose me dérangeait grandement, c’est bien trop simple, je préfère encore purifier à la main les continents quitte à ce que ce soit une œuvre bien au-delà de mes capacités, c’est bien plus amusant je trouve, et puis je pourrais tomber dans de nombreuses situations très différentes et très intéressantes de ce fait, peut-être me mettant en danger voire en péril, mais ça resterait beaucoup plus amusant.

Désolé, mais c’est vraiment pas ce qui m’intéresse, j’aime pas trop le bateau en plus alors si on a plus nulle part où mettre un pied à terre, ça ne me plaît pas, et puis c’est plus drôle de les tuer un par un. Par contre, ne te gêne pas si tu as quand même besoin de me dire quelque chose, et si jamais ça ne va vraiment pas, appel moi, je pourrais toujours faire en sorte que tu en ressortes moins découpée que maintenant, ce serait con que tu perdes des membres alors que tu as quand même la chance d’avoir la beauté et le charisme d’une vampire toute puissante dont la main de fer pouvait faire trembler n’importe quel pays.

Dommage qu’elle soit mal en point, je lui aurai bien proposé de traverser le continent à la recherche de Chikara, je me serais senti moins seul et ça lui aurait été surement utile pour éviter de se dérouiller avec quelqu’un essayant de la tuer une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1312
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   Lun 27 Juil - 20:10

     


- Désolé, mais c’est vraiment pas ce qui m’intéresse, j’aime pas trop le bateau en plus alors si on a plus nulle part où mettre un pied à terre, ça ne me plaît pas, et puis c’est plus drôle de les tuer un par un.

Un demi-sourire fut offert en guise de réponse. Oui... C'est vrai, au fond. Mais les ébats sadiques n'étaient pas à l'ordre de la nuit. Je souhaitais me débarrasser de ces bienheureux autour de moi, partager ma souffrance dans un unique élan de générosité.

- Par contre, ne te gêne pas si tu as quand même besoin de me dire quelque chose, et si jamais ça ne va vraiment pas, appel moi, je pourrais toujours faire en sorte que tu en ressortes moins découpée que maintenant, ce serait con que tu perdes des membres alors que tu as quand même la chance d’avoir la beauté et le charisme d’une vampire toute puissante dont la main de fer pouvait faire trembler n’importe quel pays. Attend !! Ne t'en vas pas, écoute-moi ! Ne me laisse pas seule plongée autour des souvenirs chavirant d'une enfant abandonnée. Ne me laisse pas seule face à mes remords, face à ma haine de moi-même... Je me rends.
- Bel a été assassiné. Pas... Mort. Pas tout bêtement mort. C'était craché, sacrifié sur l'autel de la vérité. Pauvre Belphégor, je ne tiendrais plus ton secret entre mes mains. Je suis désolée, j'ai bien trop besoin de cet attention. Mes yeux égoïstes fixaient ceux de Renou, à la recherche d'un moindre éclat de sentiments... La compassion ou la haine, quelque chose enfin qui me sortirait de mon agonie. Besoin de cette sensation de similarité. De ce visage assombri ressemblant au mien. Du poison infiltré dans ses veines, une folie programmée. Son père. Je partis d'un rire nerveux. Son propre père, tu te rends compte ? Moi le mien m'avait juste brûlée vive. Oui... Les parents ! Aaah, les parents ! Honteuses saloperies, créatures visqueuses. Et pourquoi, j'en sais foutre rien. Mais ne me laisse pas partir là-bas seule ! Je serais trop faible pour le venger... J'échouerais. Attrapant sa manche, le regard bouffé par cet air fou, je le suppliais silencieusement de m'offrir un peu d'aide...




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Combien de temps s'est écoulé déjà ?   

     
Revenir en haut Aller en bas
 

Combien de temps s'est écoulé déjà ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combien de temps comptes-tu fuir de la sorte? [PV Goudwin]
» Opération de Joël
» Je quitte le Clan, je quitte la forêt. (libre)
» Demande d'extrais de quasier judicaire
» Recette du monde de Louis le galoups

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastica :: Village du Vent :: Quartier Résidentiel :: Cabane de Luce Dual-