Partagez | .
 

 Premier Écho: un passé à enterrer (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 1349

Feuille de personnage
Puissance:
30/100  (30/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Diclonius
Isamine Walker
MessageSujet: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Jeu 19 Fév - 6:15

     Combien de jours avaient passés ?
Brûlant l'espoir.
Combien de nuits s'étaient éteintes ?
Effaçant le futur.

Petit à petit la douleur s'était convertie en puissance et les lettres gravées en sa mémoire prenaient tout leur sens. Il voyait, comprenait le dessin qui s'était étendu devant ses yeux dès le début. Et vint l'aube où c'est sur ce regard froid que s'aperçut l'immuable résolution.
Isamine se libéra de ses chaînes, inconscient de celles qu'il portait toujours. Et il avança résolument vers le dénouement de cette intrigue, la chute de cette histoire. Le sourire autrefois cruel et fou qui avait étreint ses traits n'était plus, seul subsistait l'horrible froideur du désespoir. Cette rage sourde s'était convertie en façons. Il ne pouvait plus échouer.

Il n'avait pas besoin d'agir car tout était déjà prévu. Il lui suffisait de suivre le plan établi, de ne pas regarder le chemin tapis de ronces cachées sous ces trop évidentes fleurs. Il se fichait que cela soit un piège, il avait rêvé de sa vengeance pendant bien trop longtemps.
Arrivé au lieu signalé, il marcha encore quelques pas, histoire de ne pas éteindre sa résolution par une trop longue attente. Quelques pensées cognaient encore sa pauvre conscience, cette histoire lui pesait. Claudia... Il avait autrefois éprouvé un semblant de pitié pour cette jeune fille peu ordinaire. Il s'était autrefois comparé à elle... Inutile. Elle avait détruit ce qu'il avait de plus cher, elle avait détruit sa vie d'un éclat de rire sanglant. Il la haïssait.
Qu'il soit déjà mort n'était qu'un détail, que sa respiration soit basée sur un mensonge ne lui importait que très peu... Il pouvait très bien tomber en poussière une fois cet acte ultime accompli. Il pouvait très bien disparaître définitivement. Avait-il seulement trouvé une raison de vivre depuis son retour sur cette terre corrompue ? Il n'avait trouvé de valeur à personne.
Brièvement, un visage souriant fut effacé de devant ses yeux. Il chassa ce prénom qu'il ne souhaitait plus connaître. Beyond. Pourquoi vivre pour un fantôme ?
Il attendait qu'elle lui fit face, celle aux éclats de rubis. Il ne la craignait plus, il ne tremblait plus à l'idée de la détruire- il était serein. Cela serait leur combat final et cela se ferait pour Maître Allen.

Celui qu'elle avait tué de sang froid.

Et il l'attendait, désormais stoïque, chaque muscle pourtant tendu avant l'affrontement. Les yeux cernés le guidaient sur une étendue déserte, aussi morte que l'était le monde pour lui. Le Vampire dans les lettres l'avait bien répété... Il ne suffisait que d'un affrontement pour trouver la paix. Une fois tout cela finit, la pression, la honte et le remord au fond de son cœur se calmeraient certainement. Et si ce n'était pas le cas... Il y mettrait fin lui-même après avoir tué cette créature.

Dès qu'elle apparaîtra, il attaquera.
C'étaient les ordres, c'étaient les gestes prédis d'avance. Rien ne sera joué au hasard et les vecteurs, désormais un peu plus sûrs d'eux, trancheraient assurément la pauvre chose inutile.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1343
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Jeu 19 Fév - 18:55

     Cette lettre.
Je déteste les lettres.
A quoi ça sert une lettre ? Sinon prouver qu’on a pas les couilles de dire quelque chose en face.
Et celle-là… Putain !

« Je t’attends, Claudia, là où le feu autrefois régnait
Pour éteindre enfin cette vie –la tienne, qui n’a que trop duré
»

Okay. Rapide, cours, concis et précis mais bordel- ce gars s’est trompé de destinataire ? Non parce que ‘Claudia’, on m’a rarement appelé comme ça ! …Remarque, c’aurait pu être pire ! Oui, y’aurait pu y avoir du ‘petite Zune’ dans l’air. Heureusement, j’y ait échappé.
Claudia, Claudia, Claudia… Ça me rappelle un mauvais rêve, tout ça…

Me bougeant de ma chambre d’hôtel où je me terrais couverte de sang, je tente tant bien que mal de retrouver une apparence agréable devant un miroir branlant. Cela fait plusieurs jours que je me laisse aller, et ça se voit. Mes cheveux, devenus une masse d’hémoglobine caillée, ne se laissent plus toucher sans émettre des splurtch, splutrch d’irritation. Calmement, je les essore, virant le gluant rouge de mes doigts. Je me débarbouille tant bien que mal et tente de trouver une figure agréable.
J’ai pas la tête à me battre, honnêtement, mais j’ai le moral à tuer. Ça devrait le faire. Puis un petit con qui cherche un affrontement, je trouve ça pas mal sachant le besoin que j’ai de me défouler- sales journées de merde !
J’ai aucune idée de l’identité du petit con qui ose m’appeler Claudia. Ça ne rime à rien, on m’a appelé comme ça une trentaine d’années au siècle dernier, et c’était même pas moi ! Ces histoires d’incarnations m’incarnent une grosse hantise sous la peau. Difficile de rester objective dans de telles circonstances.
Mes souvenirs de ce passé sont tout à fait flous. Je me souviens vaguement de certaines images, réminiscences d’un cauchemar où une nécromancienne s’était amusée à faire voltiger mon âme loin de mon corps bien-aimé. Elle a bien vécue toute seule, cette connasse d’âme. Maintenant, je préfère dire que j’en ait plus, c’est bien plus simple. Si possible, je l’ai vendue à Oni. Ça m’évitera de répéter la même erreur.
Il y a bien ce gars, dont je me rappelle- Master Allen qu’il s’appelle. Du genre à vous héberger même si vous êtes une psychopathe en puissance. Un type gentil, adorable, mais avec un caractère de merde… ! Un peu comme Raito, quoï. Celui-là m’a marqué. Si j’avais pu, je l’aurais bien retrouvé, car j’ai à le remercier de m’avoir sorti de la mouise. Mais pas moyen de retrouver sa trace. Depuis, j’emmerde plus les Zombies. C’est tout aussi con que de ne plus blesser de Vampires car Oni m’a sauvé la vie, mais aller savoir pourquoï, vu que je ne peux pas repayer son service à Maître Allen, je m’y tiens, c’est tout.
Sinon y’a bien David, qui est même venu me retrouver après coup pour me demander des comptes « comment ça, on a eu un gosse ensemble et tu crois pouvoir me laisser tomber juste parce que tu t’es réincarnée ?! tu te foutrais pas un peu de ma gueule là ! » …et ce prénom, ‘Neither’, qui me trotte dans la tête pour je ne sais quelle raison. Le reste, je m’en souviens plus et je m’en balance un peu !
Du coup voilà, qu’on m’appelle comme ça, ça sent pas bon. Déjà parce que c’est des vieilles histoires et que les vieilles histoires, c’est toujours la grosse merde, mais en plus parce que ça veut dire que c’est quelqu’un qui se souvient de moi et moi pas –c’est malheureusement pas l’écriture de David, pourtant je l’aurais bien latté, cui-là !- …Et que je vais encore me taper la honte à lui demander qui c’est. Ou pas. Si je fais passer ça pour de la désinvolture, ça pourrait même le vexer !
J’aime vexer les gens~

Où en étais-je.. ? Ah oui, il s’agissait de se préparer. Combien de temps pour ne serait-ce que s’occuper de ses cheveux ? Pitoyable ! Alalala, dire que je m’étais promis de ne jamais laisser les tracas du quotidien empiéter sur mes affaires… Voilà que ce laisser-aller des derniers jours me retombe dessus. Mais je ne peux décemment pas me rendre à un défi à mort sans être un brin abordable.
Voilà donc que je me suis coupée les cheveux, en dernier recours, que je m’installe mon corset rouge et mon treillis noir.

Mama, we're all full of lies
Mama, we're meant for the flies
And right now they're building a coffin your size
Mama, we're all full of lies


Je bouge mon dersh, car j’ai l’impression d’être une adolescente faisant attendre son cavalier au bal de promo. Je sais pas les conneries qu’on vous a enseignées mais moi j’ai jamais eu de bal de promo… Certainement parce que lorsque j’étais en âge d’être adolescente, j’étais enfermée dans un putain de laboratoire à me faire écharper en lambeaux.
Avançant d’un pas pressé, sur un sol où claquent les talons aiguilles que je me suis imposé sous une bonne once de torture mental, je regarde autour de moi. La Cité du Feu c’est grand, et ce con n’a pas donné un point de rendez-vous plus précis. Je le hais d’avance.
Mais l’ancienne ville est belle, recouverte de ce magma refroidit. C’est presque poétique, c’est presque romantique.


...Mais ce n'est pas le moment d'être romantique.

Enfin, je crois pas.

Apercevant de loin l'olibrius, j'avoue avoir du mal à contenir ma surprise... Pourtant, je ne devrais pas en être étonnée... C'est mon Shinigami bizarroïde, celui que j'ai trouvé à la Milice à l'extérieur de ma cage, en uniforme malgré ses attributs hybrides. C'est le petit Ange de la Mort qui m'a fait me poser tant de questions. Celui qu'une fois j'ai sauvé d'un Nécromancien à la gâchette agitée.

< Pourquoi le tuer, qu'est-ce qu'il a de si important ? >
< Pourquoi le... Oh et puis zut, démerdez-vous ! >


Je comprends mieux maintenant. Quelle imbécile... Sauver mon assassin, c'est tout moi, ça !
Enfin, me morfondre ne servira à rien. Combien de temps me reste-t-il ? Environ deux secondes avant qu'il ne me remarque. Que peut-on faire en deux secondes ? Rien. On peut fuir ou attaquer. Détruire ou mourir.
Mais pourquoi...
Et pourquoi Claudia ?

Je hais l'ignorance. Mais j'attaque pourtant, et je l'envoie voler plus loin, pour me protéger.
S'il avait pu attaquer, pourquoi ne s'était-il pas défendu contre le Nécromancien ? Qu'est-ce qui l'en empêchait ?
Ses pouvoirs étaient-ils inefficaces contre lui ? Quels sont ses pouvoirs ? Quelle est sa faiblesse ? Mourra-t-il si je lui arrache la tête ?

- Excuse-moi, j'ai dû mal comprendre la première fois... Qui m'as-tu dit être ?




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1349

Feuille de personnage
Puissance:
30/100  (30/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Diclonius
Isamine Walker
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Lun 23 Fév - 21:07

     
https://www.youtube.com/watch?v=NHIF6tfqRfQ

Elle frappa la première et l'autre de jurer alors qu'il se rattrapait maladroitement, des mètres plus loin, les pieds enfoncés dans le sol.

- Excuse-moi, j'ai dû mal comprendre la première fois... Qui m'as-tu dit être ?

Un rictus froid s'étalait sur ses traits alors que, ébranlé d'être pris au dépourvu, il en profita pour tenter quelques coups maladroits de ses vecteurs. Trop loin. Il fallait se rapprocher pour l'atteindre.
Et pour se rapprocher, il fallait la distraire. Leurs pouvoirs semblaient les mêmes, seule la distance jouait.
Et sa détermination.

- Tu as la mémoire courte, Claudia. Une petite phrase à peine chuchotée, son cœur battant à cent à l'heure à cause du peu de temps disponible. Il la regarde, elle flanche, il fonce. Encore quelques pas et il peut l'atteindre du bout de ses doigts surnaturels. Il s'approche, lui agrippe un bras et déchire. Le sang valse d'un flot vif et la sérénité l'étreint soudainement. Cette soif de sang... Ne s'apaise-t-elle pas à cet instant précis ? Tout ce temps à se languir de sa mort...

Enfin. Enfin, enfin, enfin ! Il l'avait entre ses mains ! L'occasion finale de la tuer, de le venger ! De se rapprocher, ne serait-ce qu'infimement de Maître Allen, de le revoir à travers ce sang perlant. Faire un dernier, un ultime geste pour lui, le rendre heureux.
Un moyen de lui repayer ce temps passé en sa compagnie.
Mais il ne doit pas baisser sa garde ! Comment a-t-il pu baisser sa garde ? Il surveille et, de ses vecteurs agiles, agrippe l'autre membre. Il ira bien à l'arracher lui-aussi... A la découper en miettes.
Et ses yeux étaient fous, et ses yeux étaient heureux. Mais il ne fallait pas s'arrêter là ! Il ne fallait pas perdre cette chance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1343
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Ven 27 Fév - 15:40

     - Tu as la mémoire courte, Claudia.

Merde.
J'ai fait la conne. La connerie, ça se paye. Mais je ne m'attendais pas à ce que ça soit aussi cher. Je vois mon bras voler et je me dis que putain ça pique un max. Je n'ai même pas le temps de m'en rendre compte, à vrai dire, que le sang coule à flot comme si on avait débouché un robinet. Par réflexe, je porte mon bras valide sur le moignon qui pisse le sang. Rattraper l'autre bras, le recoller, avant que...
Bordel, il est rapide cet enfoiré ! La sensation déjà éprouvée se précise, se rappelle. Je sens clairement des doigts sur mon autre bras. C'est quoi ce...

Un coup violent, un réflexe. Ma télékinésie qui s'emballe. Mon instinct l'attaque, l'arrache de son socle et l'envoie frôler une barrière dressée là pour délimiter un chantier. Son corps racle le grillage et je prends la peine de l'écorcher du mieux possible. Il ne faut pas lui laisser de chance.
La peau de mon unique bras valide a souffert du traitement. Mais ce n'est pas cela qui va me faire flancher... Pas dans l'état où se trouve mon corps.
Il faut récupérer le premier, le remboiter ou je serais bonne pour finir manchot pour le reste de mes nuits. Je le cherche, ne le trouve pas. Je ne dois pas ignorer ce type trop longtemps.
Pendant l'affolement, ma mémoire saccagée cherche vaguement quelque chose, quelqu'un, qui entrerait dans la composition de cette histoire. Ce mec ne me dit rien !
Il peut très bien mentir, se servir de cette vieille excuse pour me troubler ! ...Et ça marche plutôt bien.

Qu'est ce type ? Un immortel ? Comment pouvait-il me rebalancer une histoire que j'avais pourtant enterrée ? Des siècles ! Et voilà que ce gars se ramène clamant le nom d'une morte ! L'avait-il vu à l'époque ? Quelqu'un lui...
La seule personne à qui j'en avais parlé....

<< Opal, tu ne vas pas croire de quel pétrin je viens de me tirer... >>

...Raconte-moi tout, petite Zune !
Non, pas lui ! Puis ce con est mort depuis des lustres... Ah, le bras ! Trop loin. Pas le temps de l'attraper si je veux le garder lui sous mon contrôle, acculé contre le grillage. Je devrais l'éliminer avant.
Seulement quelques pas à se rapprocher... Et sa tête partira comme un bouchon de champagne !

- Si tu crois en un Dieu, c'est le moment de l'implorer, fils de p*te.




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1349

Feuille de personnage
Puissance:
30/100  (30/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Diclonius
Isamine Walker
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Mer 8 Avr - 22:19

     Les coups, la douleur, tout cela ne lui faisait plus rien depuis bien longtemps. Son esprit brisé ne cherchait qu'à apaiser la folie qui sommeillait en lui. Il pouvait mourir sur place, tant qu'il l'entrainait avec elle dans...

- Si tu crois en un Dieu, c'est le moment de l'implorer, fils de p*te.
Il cracha du sang et la tâche se forma sur le sol, l'envahissant. Un rictus moqueur naquit le long de ses lèvres déchirées.

- Seigneur Allen, donnez-moi la force...

Était-ce une prière ? Non, c'était une promesse ! La promesse qu'il allait l'écraser bien vite. D'ailleurs, la meurtrière flanchait, avouant par ce biais ses crimes. Il n'en avait jamais douté, c'était bien Claudia !
Comme elle avait changé, cette sale petite hybride, comme elle était devenue différente ! Mais c'était bien elle, maintenant. Il la reconnaissait.
Cette petite peste qu'il aurait aimé comme un frère si les circonstances n'avaient pas étés telles. Si elle n'avait pas arraché avec délectation sa seule source de bonheur... Si elle n'avait pas privé son existence de la présence de leur maître.
Et ce trouble était le bienvenue pour contrattaquer.

Ce coup-ci, il lui arracha la jambe. Elle s'écroula et il s'avança, sûr de lui.
- Tu vas payer pour sa mort !

Il pouvait sentir ces siècles de haine accumulée circuler dans tout son être, le plongeant dans un gouffre dont il ne ressortira pas vivant. Elle était enfin là sous ses doigts et il allait l'écraser comme un vulgaire insecte. Il ne faillira pas ni ne détournera le regard car au fond, il le savait, elle était déjà morte.
Depuis qu'elle avait osé lever la main sur Lui.

Car ceux osant lever la main sur le Seigneur ne sont rien de moins que le Mal lui-même.
Et le Mal lui-même doit être éliminé sans la moindre émotion.

Et effacer à jamais ces jours de courts bonheurs, ces moments où il avait pensé qu'il s'agissait là de sa famille... Ces instants jamais réellement vécus. Il y avait pensé depuis déjà bien longtemps.
Une existence avait été consacré à la vengeance et il n'y avait nul mal à y dédier celle-ci également.

Ses vecteurs enserrèrent son cou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1343
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Mer 8 Avr - 22:36

     - Seigneur Allen, donnez-moi la force...

A... Allen ?!!
Putain il se fout de ma gueule ?! Quoï ?! Comment ? Comment pouvait-il, osait-il ?!
Ce gars ose... Je ne le laisserais pas user de ce nom ainsi !!

Petite enflure, boucle-là, tu ne connais rien de ce Zombie !! Ce gars qui m'a autrefois sortie du pétrin... Et tu me dirais que tu fais cela en son nom ?! Le connaissais-tu réellement !
Impossible, de toute façon, car tu es bien trop jeune pour avoir connu Claudia, bien trop jeune pour avoir vécu à l'époque où il était encore en...
Encore en...

En...
Est-il ?

- Tu vas payer pour sa mort !

....Et merde !
Je me suis faite avoir comme une novice et ma conscience se barre en couille alors que ma jambe s'arrache. Avec un bras et une jambe en moins, j'en mène pas très large. Je m'en veux d'avoir autant fait la conne, ça ne m'arrive pas d'habitude. C'était une ruse pitoyable de sa part, mais elle a très bien marché. Et moi qui pisse le sang comme c'est pas possible... Et qui ne peut pas me concentrer assez pour régler le problème.
Je vais... Crever ?

Non, pas ici ! Zwei !! Yuroh !
Je peux pas les laisser dans ce monde de merde sans moi derrière pour les épauler.
Papa prendra la relève...
Non pas cet enfoiré ! Il ne saura pas s'occuper de MES enfants ! Il va les...
Il va les brûler vifs comme il m'a brûlé moi. Il ne saura pas les maintenir en vie. Il ne saura pas les rendre forts. Il ne saura pas les faire sourire.
Je ne peux pas les perdre comme je perds ma Ruko. Je ne peux pas perdre tous mes enfants.
Ils ont encore besoin de moi.

Et ils sont la raison pour laquelle je me suis toujours battue.
Et j'ai peur, là, j'ai la trouille dans cette putain de marre de sang. Aah comme c'était facile de se faire tuer ! Regarde autour de toï ce monde de merde qui fond, qui s'écroule comme un château de cartes, comme ces piles de dominos que faisait Sin, allongé sur son lit d'agonie.
Je ne veux pas finir comme lui, dans l'angoisse.
Je ne veux pas crever comme une chienne comme Opal.
Je ne veux pas...

Mes yeux sont voilés. Mon pouvoir s'évapore avec mon sang-froid. Les moignons bougent de manière folle, comme des poissons étouffants.
Et je frissonne.

Ha, si on me voyait maintenant.
On se moquerait bien de la 'Grande Zune', de la petite Zune. De cette gamine qui a un jour plongé dans les bras du mari de sa soeur et lui a raconté longuement chacun de ses secrets les plus intimes. Tu ne devineras jamais ce que j'ai vécu, Opal.

Vais-je mourir ?

Je m'en rappelle, de ce visage. Il vacille parmi du sang, une tête qui s'effondre comme un château de cartes... Je... J'ai déjà perdu ?
Un champ de bataille et l'odeur de Rosaire me revient en mémoire. Ces années de fuite, on m'a dit de partir, il le fallait.
On allait m'accuser à sa pla-

....

Connard !

- Comment oses-tu... Je ris. C'est nerveux, je ne peux pas m'en empêcher. C'est peut-être la trouille, je sais pas, les hallus terminales... Mais maintenant, tout m'apparait si clair...! Comment oses-tu alors que c'était toï tout du long... L’assassin. Celui qui l'a tué et qui a passé sa vie à vouloi...

Un mal vif me traverse. Je tousse à mourir asphyxiée, oui, je le revois maintenant, alors qu'il avait ces mêmes yeux de cinglé psychopathe. Et Master Allen qui me défendait !
La raclure de fond de poubelle, la sale merde psychotique, c'est bien lui qui a tué Master Allen !
C'est lui qui a buté le Zombie !

Et cette raison que je croyais disparue depuis longtemps, je la vois vaciller une dernière fois avant de s'évaporer totalement. Mon rire s'accentue et je ne contrôle plus rien. J'ai peur, j'ai terriblement la trouille, une peur viscérale, de celles que je ne saurais expliquer, de celle qui remonte à bien plus loin que les tortures d'un laboratoire, que les ricanements crédules d'une foule d'un cirque...

- Coupe-y la tête !

Ses yeux transpercent la mienne. Elle dodeline sur le côté et je me relève je ne sais comment. Un bâton trainant là me fait office de jambe, la télékinésie fait le reste. Je tousse et ris toujours. Et des mots m'échappent.

- ...Avant qu'elle ne s'explose. ...Fais tomber le château de cartes et m'as volé... m'as volé...

Oh bordel.




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1349

Feuille de personnage
Puissance:
30/100  (30/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Diclonius
Isamine Walker
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Jeu 9 Avr - 7:05

     Il aurait dû la tuer bien avant. Cette salope lui racontait maintenant les pires mensonges pour se maintenir en vie. Mais il n'était pas dupe ! Il ne lui aurait jamais fait de mal.

- Coupe-y la tête ! ...Avant qu'elle ne s'explose. ...Fais tomber le château de cartes et m'as volé... m'as volé...

Petit à petit, la voix grave de la demoiselle prenait les allures vives et claires de celle de Claudia. Le doute n'était plus permis à présent... Son masque tombait et il avait devant lui son adversaire de toujours.
Et il n'était pas dur de l'achever.

- Si tu savais depuis combien de temps j'attends cet instant... Un vecteur enfoncé droit dans le cœur, s'y engouffrant et détruisant tout au passage, créant un trou béant dans ce corps tant haït. Certes, cela ne valait pas une épée en pleine gorge, mais c'était assez jouissif pour qu'il se sente partir. Elle voulait l'effrayer ? Qui effrayait qui maintenant ! Ses mensonges n'étaient plus d'aucune utilité, car la voilà morte !
Et Isamine de tomber à genoux, le visage baigné par la joie autant que par la sueur. Et maintenant ? L'épuisement le gagnait, il était temps qu'il parte rendre compte de sa mission. Il se devait de se mettre à l'abri, surtout après avoir exécuté une telle sommité.
Son cadavre ? Surement mangé par les animaux sauvages, s'ils survivaient à une chair d'aussi mauvaise qualité ! Il jeta un dernier regard sur le visage mort et y lu sa victoire.

Puis il détourna les talons. Il lui fallait rentrer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1343
Age : 352
Localisation : DTC!!

Feuille de personnage
Puissance:
75/100  (75/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Vampire
Pandora Berger
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   Jeu 9 Avr - 9:32

     Hahahahahahaha les cons !
Depuis le temps qu'on essaie de me le trouer, me l'arracher, me le transpercer... Stop !

Le cœur chez un Vampire est un organe assez spécial. Il ne bat pas mais le sang circule à l'intérieur. L'arracher revient donc à casser les burnes du système sanguin du Vampire et ouais c'est pas bon pour lui, mais de là à ce qu'il en crève direct... C'est n'importe quoï !
Mais vu que nous autres immortels, on est des comiques, on fait circuler cette rumeur. Un peu comme les crucifix mais ça, plus personne n'y croit.

Donc ç'aurait pu me faire chier. Notamment à cause de tout le sang perdu et à cause du fait que j'avais encore moins toute ma tête. Mais moi, je souffre d'hétérotaxie. C'est moche, comme mot, mais plutôt utile: mon cœur est à droite !
Et franchement, vu qu'à chaque fois on essaie de me le planter, ça pourrait être connu mais non !
Ils sont cons, les gens.

Enfin, j'ai quand même un trou dans le torse. ...Et il en faut de peu que j'ai la tête dans le cul.
Il y a une pioche, là, juste à côté. Il suffit que je rampe et...

Ce con me tourne le dos.

La pioche entre les dents, une unique main sanguinolente agrippe son épaule. J'en ait chié pour filer aussi vite, mais dans l'état où je suis, si j'avais pas un sursaut d'adrénaline pour m'y aider, je serais bien mollassonne. Agrippée dans son dos, le manche passe de mes dents à ma main et BIM plantée dans son crâne.

Voilà PUTAIN il me cassait les ovaires cette enflure !

Gyaaah ça pique...

J'retombe au sol, certainement en même temps que lui. Rattraper la jambe fut ce qu'il y eut de plus difficile à faire, l'apposer sur le moignon et mater la tentative pitoyable de régénération, ça, c'était presque marrant.
...

.......

Je perds toujours du sang. Il faudrait que j'arrive à contacter Luce... Ou n'importe qui. La Milice ? Y'en a plus ici. J'ai pas d'amis dans le coin.

J'ai pas... Gaarg.

Oh ? Takō !
...?? Merde, pas Takō !
Qu'est-ce qu'elle fout-là, cette grognasse ?




I've done some things in my life
You may think I'm crazy
A little different from the rest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier Écho: un passé à enterrer (PV)   

     
Revenir en haut Aller en bas
 

Premier Écho: un passé à enterrer (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le reflet du passé [Terminé]
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastica :: Cité du Feu :: Campement Minier-